Alcatel-Lucent : 1.000 nouveaux emplois sacrifiés en France d’ici 2010

Stratégies Channel

Nouvelle douche froide pour les salariés et les syndicats d’Alcatel-Lucent en France. L’équipementier télécom leur aurait en effet annoncé le lancement d’un nouveau plan social qui conduira d’ici 2010 à la suppression d’un millier d’emplois dans l’hexagone.

Sans confirmer, ni infirmer l’information, la direction a rappelé à l’AFP : “il y a six mois un programme de transformation du groupe visant à améliorer sa performance financière et à rationaliser son portefeuille produits” et la porte-parole du groupe a ajouté : “Il est mis en œuvre actuellement”.
D’après des sources internes, et notamment un syndicat, le nouveau plan social adopté par ALU pourrait comprendre des départs forcés et concernerait aussi bien les services administratifs, que ceux des ventes ainsi que plusieurs activités industrielles. Serait menacée notamment l’implantation industrielle de Eu (76) où sont fabriquées des cartes électroniques. En revanche, la même source croit savoir que la R&D resterait à l’abri des conséquences du plan social. Et la France ne serait pas le seul pays concerné : des annonces similaires de suppressions d’emplois viseraient d’autres pays où est implantée la société. 
Rappelons que depuis la fusion, en 2006, entre Alcatel et Lucent Technologies, le groupe a déjà procédé à plusieurs plans successifs de restructuration, avec à la clé pas moins de 17.500 suppressions d’emplois, dont plus de 2.000 en France. Et, le 18 juin dernier, Alcatel-Lucent avait annoncé le transfert d’un millier de postes dans l’informatique à HP, dont plus de 200 en France.