Apple n’en a pas fini avec les Hackintosh, bien au contraire !

Stratégies Channel

Dans la guerre sans merci livrée par la firme de Cupertino contre tous les constructeurs, souvent obscurs, qui tiennent à la concurrencer sur le terrain des ordinateurs compatibles Mac OS X, on croyait qu’elle avait définitivement gagné la partie suite à l’annonce de la faillite de Psystar suivi d’un règlement à l’amiable…

SVM Mac dévoile le Modbook

… Hélas pour Apple, il s’agissait d’une fausse joie. Psystar n’a toujours pas jeté l’éponge et un nouvel acteur, PearC (appréciez la marque et le logo frappé de la poire), se lance depuis la Belgique sur le marché français.

Par-dessus le marché, le dernier numéro en date de SVM Mac, daté juillet-août, met en lumière (et en couverture) une machine étonnante, sorte de MacBook tactile, conçue par la société Axiotron qui a le statut d’Apple Premium Developer et fondée par un allemand (Andreas Haas) avec Steve Wozniak himself dans le capital !

Un Mac non Apple et tactile, bien longtemps après la sortie du Newton auquel collabora cet allemand, qui prévoit de le commercialiser d’abord aux USA puis en Europe, soit en « standalone » au prix de 2.317 euros, soit à moins de 1.500 euros pour qui souhaite transformer son MacBook en super tablette tactile.

En attendant de revenir bientôt sur ce lancement, Retrouvons dans ce dossier l’article d’Olivier Robillart (Silicon.fr) sur Psystar qui relance le combat contre la firme à la pomme, et l’arrivée dans l’hexagone via la Belgique de PearC, autre fabricant de hackintosh. On ne doute pas de la réaction d’Apple qui pourrait survenir rapidement… A suivre donc !


Psystar relance le combat contre Apple

On aurait pu croire à la fin de l’histoire entre Apple et Psystar. La marque cloneuse de Mac serait sur le point de faire faillite. Faux répondent les responsables, prêts à une nouvelle offensive.

La société Psystar, qui commercialise des ordinateurs optimisés, non Apple, pour faire tourner le système d’exploitation Mac OS X avait déclaré l’état de faillite auprès de la cour de Floride. Une décision prise voilà deux mois après une véritable guerre des clones engagée entre la firme et le géant à la pomme.

Rappel. La société californienne Psystar avait eu l’idée de fabriquer son “OpenComputer”. Sa particularité : la compatibilité avec MacOS X Leopard. Apple a formé une action en justice qui a débuté le 8 juillet 2008. Cupertino accusait l’entreprise d’infraction aux droits d’auteur, à la marque déposée ainsi que de concurrence déloyale…

Depuis, les deux sociétés sont en pleine bataille juridique. Un casus belli jusqu’à cette information d’une banqueroute de la société Psystar. Une faillite qui n’en aurait que le nom puisque le magazine TUAW rapporte dans un e-mail envoyé aux abonnés de la lettre d’information qu’il “était critique pour la continuité de nos opérations quotidiennes, nous sommes désormais prêts à rejoindre la bataille contre Goli ath”. Dans les prochains jours, l’état d e faillite devrait donc être annulé.

Puisque Psystar a bien compris l’intérêt de proposer des produits similaires à ceux d’Apple pour un prix bien moins cher, la société californienne en aurait profité pour dévoiler une nouvelle machine, l’Open 7. Une tour proposée aux alentours de 1500 dollars. La guerre des clones continue donc.


PearC ne veut plus qu’Apple nous prenne pour des poires…

Après avoir souhaité obtenir (en vain) de la part d’Apple une autorisation de fabriquer des clones, la société allemande PearC persiste et signe, et a même décidé d’étendre la commercialisation de ses clones de Mac à la France et au Benelux, depuis Orp-Le-Grand en Belgique !

Pour l’occasion, le site Web du fabricant a été traduit en français à l’adresse www.pearc.fr/Bienvenue.html. Le « hackintosher » y livre, en français, sa vision du marché et sa conviction qu’il est dans son bon droit. 

Il explique que sa démarche est devenue possible, et même inévitable, depuis qu’Apple a fait migrer ses ordinateurs vers l’architecture Intel. « De fait, explique PearC, il n’y a plus tellement de différence entre votre PC et un Mac. C’est du moins le principe de base. Nous avons choisi pour vous, dans la vaste gamme de composants PC les meilleurs éléments qui fonctionnent parfaitement avec Mac OSX ».  En conséquence, le fabricant ajoute que tous les ordinateurs livrés par lui fonctionnent à 100% et sont « super puissants », sont fournis avec un DVD d’installation OS X et installés dans la version 10.5.7 du système d’exploitation d’Apple. Qu’il s’agit même d’un original d’Apple, garanti sans aucune modification.

A la question centrale de la légalité de sa démarche, PearC se justifie. Pour lui, selon la législation Européenne en vigueur, le « EULA » d’Apple n’est pas légal en Europe. « Quand vous achetez une télévision, démontre-t-il, vous pouvez en faire ce que vous voulez. Pour un logiciel c’est la même chose, on l’achète et puis on en fait ce qu’on en veut. OS X est un produit logiciel d’Apple Computer et chaque PearC est livré avec une licence de ce fabuleux produit ». Sous-entendu, Apple a fait le meilleur OS, mais nous faisons de meilleurs ordinateurs que la firme de Cupertino.

A la clé, l’offre de PearC est déclinée en trois séries. Soit une d’entrée de gamme, baptisée « Starter » qui, au même prix qu’un Mac Mini, « est nettement plus performant et offre des possibilités d’expansion » ; une série « Advanced » faisant figure de « machine bonne à tout faire » ; last but not least, une dernière dédiée aux utilisateurs professionnels ou les joueurs, dont le nom de baptême est « Professional ». Il s’agit là d’ordinateurs héritant de la technologie Core i7 d’Intel, pour des performances très supérieures, nichée au cœur d’une tour Lian-Li, entièrement fabriquée en alu. A ces trois séries, le fabricant allemand évoque aussi une finition transversale de standing, baptisée Stylance, pour chacune des trois séries.

Reste à savoir, non pas la réaction d’Apple (on l’a connait d’avance), mais le temps et la forme que prendra cette réaction !