Intel dévoile de nouveaux processeurs basse consommation pour PC ultra-fins

Stratégies Channel

Le fondeur de Santa Clara va commercialiser une série de puces économes en énergie, couplées à un nouveau chipset GS40 Express à basse consommation pour PC portable.

A l’occasion du salon informatique Computex qui se tient cette semaine à Taïwan, Intel a présenté quatre nouveaux processeurs et un chipset étudiés pour s’intégrer aux ordinateurs portables dotés de la technologie Intel Centrino. Le Pentium SU2700 est une puce très basse tension se destine avant tout à des PC  de nouvelle génération ultra-fins, c’est-à-dire pesant entre 0,9 et 2,3 kg, pour une épaisseur inférieure à 2,5 cm.

Plus silencieux, moins gourmand en énergie que les autres processeurs Intel pour ordinateur portable, ce qui permet donc à la batterie d’avoir une autonomie plus longue (sept heures avec une batterie de 57 Wh), le processeur Pentium SU2700 est monocoeur et cadencé à 1,3 GHz, avec 2 Mo de mémoire cache de type L2.

Par ailleurs, le fondeur de Santa Clara complète sa gamme de puces Core 2 Duo avec trois nouveaux modèles à tension normale. Les T9900, P9700, et P8800 sont respectivement cadencés à 3,06 GHz, 2,08 GHz et 2, 66GHz. Ils offrent des enveloppes thermiques (Thermal Design Power-TDP) classiques pour des processeurs destinés aux PC portables : le T9900 affiche un TDP de 35 Watts? Il s’élève à 25 Watts pour les P9700 et P8800.

Intel couple également à ces nouveaux processeurs son chipset Intel GS40 Express, lui aussi placé sous le signe de la basse consommation. Ce qui ne l’empêche pas de prendre en charge le lecture de vidéo haute définition en intégrant le HDMI. Ce chipset pourra également supporter de nouvelles options de connexions sans fil, comme le WiMax et la technologie My Wi-Fi, qui permet de transformer son PC portable en point d’accès Wi-Fi pour y connecter jusqu’à huit appareils sans fil détenteurs du label Wi-Fi Certified, comme un appareil photo numérique, une télévision, un baladeur MP3 ou une imprimante.

Article initialement publié sur Vnunet.fr, qui devient ITEspresso…