Marché des serveurs : dégringolade confirmée

Stratégies Channel

Alors que ce n’était pas attendu, la sévérité du déclin s’est révélée plus grave que prévue à l’échelle mondiale.” Tel est le constat sans appel du cabinet Gartner qui confirme la chute brutale (-24% en valeur), au premier trimestre 2009, du marché des serveurs pour une « annus horribilis » en perspective…

Le cabinet Gartner, qui vient de publier son analyse du marché mondial des serveurs au cours du premier trimestre 2009, est formel : le marché a plongé ! Gartner enregistre en effet un recul de 24 % en valeur, à 10,16 milliards de dollars. Et plus encore en volume : – 24,2 %, un peu plus de 1,7 millions de machines ayant trouvé preneurs.  La plus forte baisse jamais observée dans ce secteur par le cabinet d’études. Et les chiffres de Gartner sont corroborés par ceux publiés dans la dernière analyse d’IDC , qui annonce lui une chute de revenus supérieure encore (-24,5%).

Tous furent impactés et n’eurent d’yeux que pour pleurer…

Ce que Gartner confirme aussi c’est qu’aucun constructeur, région du monde, ni aucune architecture n’échappe à la dégringolade. Ainsi, les revenus des ventes de serveurs x86 chutent-elles de 27,1 % ! Et si les modèles Unix font un peu mieux, leurs ventes reculent tout de même de 20,4 % en valeur, et 31,3 % en volume !

En termes de régions géographiques, la moins touchée est la zone Asie/Pacifique. Mais celle-ci voit malgré tout ses ventes en valeur de serveurs baisser de 13,5 %. En revanche, les Etats-Unis voient leurs revenus chuter de 20,4 % et que dire de l’Europe qui, avec une chute de 34,2 % de ses revenus (à 3 milliards de dollars) et 29 % en volume, est de très loin la plus impactée par la crise ? Petit bémol : les pays d’Europe de l’ouest sont moins impactés que ceux d’Europe Centrale et de l’Est. Ces derniers ont carrément vu leurs ventes chuter de presque 44% !

Quid des prévisions pour 2010 ?

Durant le premier semestre de 2010, alors qu’IDC envisage que le marché pourrait revenir à une situation « normale », Gartner n’est pas aussi optimiste. Le cabinet n’envisage pas retour à la  croissance qu’au mieux courant 2010. “Les perspectives pour 2009 suggèrent que l’on aura affaire à une année faible sur l’activité serveur“, a ainsi déclaré Jeffrey Hewitt, vice président de Gartner, avant d’ajouter ” d’un point de vue annuel, le marché global des serveurs est mal parti pour retrouver la croissance avant 2010.” Ce qui semble acté, c’est que l’année 2009 sera l’année la plus faible pour le marché des serveurs depuis qu’IDC et Gartner l’observent à la loupe.

Autre différence entre les deux cabinets d’études : alors qu’IDC place HP en tête des constructeurs, en termes de revenus sur le marché mondial (68% de ses revenus provenant des serveurs Proliant), à quasi égalité avec IBM, Gartner place lui Big Blue au sommet du podium avec 3,1 milliards de dollars de revenus, contre 2,9 pour HP. Mais rien de folichon tout de même…  A noter qu’IDC constate tout de même qu’un acteur a su tirer un avantage tout relatif de la situation chaotique dans laquelle se trouve le marché : il s’agit de la famille Power Systems à base RISC.