Tandberg Data: d’épatantes nouvelles unités de bandes VTL, les DPS 1000

Produits & Services

Preuve que le constructeur norvégien, aujourd’hui allemand suite à son changement de propriétaire, va de l’avant : il a lancé il y a quelques jours une nouvelle gamme VTL (la DPS1000), avec deux modèles nec plus ultra à la clé.

Bien décidé à ne pas se laisser enterrer par la concurrence, Tandberg Data repart vaillamment au combat après les vicissitudes liées à sa restructuration radicale – fermeture du siège historique en Norvège et déménagement de l’entreprise en Allemagne. Fort d’une maitrise technologique engrangée au fil des ans et de ses nombreux accords OEM avec HP, IBM, Dell, NEC, Fujitsu et quelques autres, le fabricant a annoncé le 11 mai dernier le lancement d’une nouvelle génération d’unités robots sur bandes VTL (auto-chargeurs). Il s’agit de la ligne DPS1000. Une ligne sur laquelle la structure commerciale française, composée de Christèle Le Lidec et Jan Hillebrandt, comptent beaucoup.

Il s’agit d’une ligne et non pas d’un seul produit, car il y a en fait deux modèles dont l’un est un sous-ensemble de l’autre:
le DPS 1100: unité 1U pouvant accueillir jusqu’à 3 To de données, et composée de 32 librairies virtuelles de 8 lecteurs de bande chacune. Il devient possible de la sorte d’aligner jusqu’à 96 “cartouches virtuelles”. Et le ticket d’entrée de cette solution se situe aux environs des 8.000 euros HT. A noter qu’on peut aussi lui connecter des modules d’expansion 2U, avec leur contrôleur, pour au total 12 unités disques. Le premier module offre de base 6 disques (et donc 6 logements libres), pour une capacité de stockage s’élevant à 4,5 To. Il est positionné aussi à 8.000 euros HT, tandis que chaque module d’expansion supplémentaire s’affiche à 2.500 euros HT.
le DPS 1200 se compose de deux sous-ensembles de DPS 1100, avec alimentation redondante. De quoi obtenir une capacité doublée, soit 6 To (avec des disques unitaires de 750 Go). Le ticket d’entrée est évidemment plus élevé mais ne revient pas au double du DPS1100, puisqu’il démarre à 14.000 euros HT.

Les avantages mis en avant par Tandberg Data pour cette ligne DPS1000 ? Elle est partageable, scalable, sûre, bénéficie d’un management intuitif, sait travailler avec les applications les plus connues et les plus communes en matière de backup, offre de hautes performances pour un maximum de volume de stockage (avec de plus un algorithme de compression des données extrêmement fort (jusqu’à 10 :1) et exclusif à la marque.

L’ensemble de ces solutions bénéficient d’une garantie constructeur de trois ans (un an de maintenance avec patches et mises à jour pour la partie logicielle), dont la première année in situ (les deux autres années sur site sont en option). En France, elles sont distribuées par trois grossistes (Ingram Micro, TechData et Exclusive Storage) et il y a environ 1.000 revendeurs actifs susceptibles de revendre cette ligne DPS1000.