Seagate va licencier 1 100 employés

Stratégies Channel

Face à la crise et à un ralentissement du marché, le spécialiste des solutions de stockage veut mieux contrôler ses coûts en supprimant 2,5% de ses effectifs.

C’était dans l’air depuis quelques mois et c’est désormais officiel : Seagate a décidé de mettre en place un plan de restructuration. Pour mieux faire face à la crise et à la baisse de la demande dans le secteur des systèmes de stockage, le groupe américain va procéder au licenciement de 1 100 salariés du groupe dans le monde, soit environ 2,5% de la masse salariale.

Ces départs devraient être effectifs d’ici la fin du mois de juillet. Selon Seagate, ces suppressions devraient permettre d’engendrer des économies de l’ordre de 125 millions de dollars par an. Ces suppressions d’emplois impliquent par une ailleurs une provision de l’ordre de 72 millions de dollars.

Ces licenciements font partie d’un important plan mis en place par Seagate depuis le début de l’année pour réduire ses coûts. En janvier dernier, le groupe IT avait présenté un nouveau plan stratégique, qui s’était notamment traduit par un changement de P-DG et de directeur général, avec les arrivées de Stephen Luczo et Robert Whitmore à la tête de ces deux postes.

Seagate avait également revu à la baisse les salaires de ses cadres, espérant ainsi engendrer une économie annuelle de 80 millions de dollars. En outre, il avait également annoncé la fermeture d’un de ses centres de R&D américain, situé à Pittsburgh. Seagate préfère dorénavant se concentrer sur le contrôle des coûts et la gestion des stocks, en limitant les investissements liés au marketing et au développement de ses produits.

Article publié initialement sur Vnunet.fr