Oracle continue ses emplettes en se payant Virtual Iron, gestionnaire de virtualisation

Stratégies Channel

Après Sun et la possibilité évoquée d’un investissement massif dans le SaaS, Oracle ne surprend pas avec l’acquisition de Virtual Iron qui vient consolider l’offre Oracle VM.

Décidément, depuis quelques temps, Oracle fait feu de tous bois. Il vient ainsi d’annoncer le 13 mai qu’il confirmait son acquisition de Virtual Iron Software Inc, un spécialiste de la gestion des ressources et des capacités dans les environnements virtualisés de serveurs. Une confirmation d’une information qui avait “fuité” il y a quelques semaines. Et une reprise (pour un montant non indiqué et devant se conclure à la fin de l’été) qui apparaissait logique aux spécialistes de la question qui ont expliqué que, suite au rachat de mValent, l’éditeur allait pouvoir ainsi donner de la consistance à l’offre Oracle VM.

Wim Coekaerts, vice-president  “Linux and Virtualization Engineering” chez Oracle, justifie cette nouvelle opération de croissance externe dans ces termes: “Les tendances actuelles sont aux solutions de virtualisation, car elles sont un moyen de réduire les coûts d’exploitation et d’activer des stratégies “green IT” [informatique verte] sans sacrifier la qualité de service. Avec Virtual Iron, Oracle va permettre à ses clients de manager plus dynamiquement les capacités de leurs serveurs et d’optimiser leur consommation d’énergie. C’est conforme à la stratégie d’Oracle de fournir des solutions pratiques de management de logiciels et de faciliter la gestion de qualité de service des applications“.

.