Keynote Systems commente l’arrivée du HTC Magic via SFR

Stratégies Channel

SFR saura-t-il répondre aux attentes des consommateurs avec le HTC Magic ?  Jérôme Jacq, directeur général de Keynote Western Europe s’est penché sur la question et nous donne son point de vue…

Aujourd’hui, SFR lance son GooglePhone, le HTC Magic, sur le marché français, pas loin de 2 mois après le lancement du HTC Dream par son concurrent, Orange.

Pourtant, explique Keynote Systems, alors qu’Orange est en effet arrivé en premier sur le marché, l’opérateur a depuis fait face à de nombreuses plaintes de ses clients qui ont eu des problèmes notamment de synchronisation avec plusieurs applications Google mais aussi de caractères manquants sur le clavier du Smartphone.

Résultat : l’opérateur a bradé son HTC Dream pour essayer d’écouler son stock et ainsi peut-être compenser ces problèmes majeurs. Mais est-ce qu’un prix rêvé peut vraiment compenser une performance et une ergonomie insatisfaisantes? 

Jérôme Jacq, directeur général de Keynote Western Europe, fournisseur mondial de solutions à la demande de mesure et de test des services mobiles et Internet, fait le commentaire suivant :
« Avec la multiplication des terminaux mobiles sur le marché, les consommateurs ont tendance à devenir de plus en plus exigeants. Ce n’est plus uniquement l’objet en soi qui compte ou même le prix, mais aussi la facilité d’utilisation du téléphone, la facilité d’accès aux services etc. Ainsi, lorsque des problèmes se produisent, la frustration de l’internaute est proportionnelle à ses attentes et les conséquences commerciales peuvent être importantes. Sur un marché aussi concurrentiel et potentiellement rentable que celui de la téléphonie mobile de nouvelle génération, il faut s’assurer que l’ergonomie et les performances soient optimisées  en amont d’un lancement pour livrer une vraie qualité d’expérience à l’utilisateur final et répondre à ses attentes. Ce sont les acteurs qui ont intégré une telle approche dans leur stratégie mobile qui arriveront à tirer leur épingle du jeu. »