SaaS et Cloud au programme de Panda

Stratégies Channel

Il y a presque un an – le 22 mai 2008 – Panda lançait Panda Managed Office Protection, un service de sécurité par le Web, sur abonnement, offrant aux PME de se libérer de la nécessité de matériel supplémentaire, de personnel spécialisé et d’autres ressources dédiées à la protection antivirus tout en bénéficiant d’un haut niveau de sécurité pour l’ensemble des PC, ordinateurs portables et serveurs de leur réseau, y compris les postes des sites distants. Panda Security vient d’annoncer la version 5.03 qui bascule en mode SaaS pour mieux séduire la clientèle en période de crise… Dans la foulée, il vient de mettre gratuitement en ligne la version bêta d’une version Cloud de son antivirus fêtiche…

Panda Security vient donc d’abord d’annoncer la version 5.03 de Panda Managed Office Protection (PMOP pour les intimes). Ce service de sécurité via le Net offre une gestion intégrée et intégrale de la sécurité de l’entreprise. Ce, quel que soit le nombre de sites distants ou d’utilisateur nomades. En outre l’administration de la sécurité est du coup externalisable : elle peut être totalement confiée à des partenaires dépositaires du service. Le tout s’opère entièrement en ligne, avec une surveillance efficace des systèmes et des rapports en temps réel sur les menaces éventuelles et la situation exacte des machines « sous contrôle ».

Qu’introduit la nouvelle mouture de PMOP ? Pas mal de petites novations au-delà de la compatibilité avec Windows Small Business Server (depuis la version 2000) et Windows Home Server, comme la possibilité de sélectionner différents types de rapports susceptibles par la suite d’être transmis à des groupes définis par l’administrateur. Au programme également l’envoi d’alertes en cas de détection d’intrus, via un serveur SMTP sécurisé, la gestion du « licensing », ainsi que d’autres menues améliorations côté création des rapports et des outils de surveillance. Côté revendeurs et VAR, la nouvelle version introduit aussi une grosse poignée de nouveautés, telle que la possibilité d’envoyer automatiquement des rapports (aussi bien quotidiens, qu’hebdomadaires ou mensuels), celle d’activer/désactiver les mises à jour à distance ou encore l’existence d’un nouveau tableau de bord centralisé disponible depuis la console du prestataire de service.

Les arguments mis en avant par Panda

Réduction des coûts de fonctionnement : Pas de nécessité notamment d’investir dans une infrastructure supplémentaire comme ce service hébergé est disponible via une console Web.
Simplification de la protection : La console Web permet aux administrateurs de déployer, administrer et surveiller la protection simplement, même dans les sites distants.
Diminution des pertes de productivité: Grâce aux mises à niveau et mises à jour automatiques, les administrateurs peuvent se focaliser sur leurs tâches prioritaires. Les postes de travail mettent à jour ou à niveau la protection par un système de peer-to-peer, en se connectant au poste le plus proche, ce qui limite ainsi la consommation de la bande passante. La protection détecte les codes malveillants qui consomment les ressources du réseau ou perturbent les salariés dans leur travail.
Amélioration de la gestion des risques: La console Web fournit des informations en temps réel sur l’activité du système de protection et les détections dans l’ensemble du réseau, y compris les sites distants. Le service permet également d’effectuer des audits périodiques contre les menaces les plus furtives avec des rapports détaillés sur l’état du réseau.
Assurance de continuité de l’activité: Ce service hébergé fournit une haute disponibilité, avec une assistance 24h/24 7j/7 et une mise à jour permanente aux dernières technologies, versions et fichiers de signatures.
Protection contre l’usurpation d’identité: Le service identifie les menaces furtives susceptibles d’éliminer ou de subtiliser des informations sensibles de l’entreprise.
Mise en conformité avec la législation: Le service facilite la mise en conformité avec les normes en vigueur (SOX, PCI, HIPAA, etc.) en fournissant des audits de sécurité périodiques du réseau.

Un panda dans les nuages

Si un film hollywoodien, évoquant la vie de Dian Fossey, s’appelle « gorilles dans la brume », la nouveauté plutôt orientée grand public de Panda pourrait, en français, être baptisée « Panda dans les nuages »… Panda Security vient en effet de rendre disponible un nouvel antivirus dénommé « Panda Cloud Antivirus » et disponible sur la toile plutôt à l’attention du grand public. Ce nouvel antivirus est gratuit (en version bêta) et fait reposer son fonctionnement sur les principes du Cloud (Computing). Il hérite en outre de la technologie maison, dite « Collective Intelligence ». Ainsi, ce nouvel antivirus est-il capable de se dispenser de toute installation d’une base de signatures sur le poste client pour donner la main à une détection en ligne des menaces. Pour cela, le produit Panda dans le nuage analyse prioritairement les fichiers au cours de leur exécution, les autres opérations s’effectuant elles en tâche de fond.

L’avantage induit par le Cloud ? La détection d’un fichier malveillant conduit très rapidement à sa disponibilité pour tous les utilisateurs du logiciel où qu’ils se trouvent dans le monde. Panda explique que ce système de protection reposant sur une communauté d’utilisateurs est capable de traiter automatiquement les nouveaux malwares en moins de 6 minutes, en réduisant au passage de 50 % l’impact sur les performances du PC. L’éditeur ajoute que Panda Cloud Antivirus inclut des protections locales et à distance de type antivirus, antispyware, Antirootkit. Il indique enfin que la solution ne consomme en moyenne que 17 Mo de mémoire vive. La version bêta de Panda Cloud Antivirus est disponible gratuitement, pour les PC sous XP ou Vista, depuis le site de Panda. L’accès (en anglais, espagnol ou allemand, mais pas français pour l’instant) s’opère ici : http://www.cloudantivirus.com/