Bluetooth 3.0 : plus rapide grâce au Wi-Fi

Stratégies Channel

A l’occasion d’une conférence à Tokyo, le SIG (Special Interest Group), qui fédère les entreprises chargée de définir les spécifications de la norme Bluetooth, vient de porter sur les fonds baptismaux la version 3.0 de la technologie de transmission sans fil à courte portée. A la clé des performances en hausse et la bascule possible d’une transmission sur le Wi-Fi, pour des produits compatibles qui devraient débouler sur le marché d’ici un an tout au plus.

Bluetooth 3.0 est né et le SIG a voulu vraiment que la norme soit riche et performante. Principale avancée pour ce nouveau Bluetooth suffixé HS (non pas pour Hors Service, mais pour High Speed 😉 : un débit qui ne devrait plus plafonner aux 3 Mbit/s théoriques (rarement plus de 2 Mbit/s en pratique) comme c’est le cas avec la version 2.0, mais qui pourrait grimper jusqu’à 24 Mbits/s.

Comment ? En s’appuyant  sur le protocole radio  le plus utilisé dans le monde,  j’ai nommé le Wi-Fi 802.11. En réalité, avec le Bluetooth 3.0 HS, le choix du protocole de transfert entre Bluetooth et Wi-Fi se fera automatiquement et de façon transparente, au gré des volumes de données à transférer entre équipements compatibles. Seul bémol : il faudra que les «devices » mettant en œuvre cette nouveauté soit dotés d’une puce Wi-Fi (renchérissant bien entendu l’appareil). Seront au premier chef concernés par la bascule automatique sur le mode rapide, les transferts musicaux, vidéo, TV, etc.

Au-delà des performances, la sécurité des échanges et l’appariement entre dispositifs compatibles, qui devraient débouler sur le marché d’ici 9 à 12 mois, vont s’appuyer sur les dernières spécifications de Bluetooth en date. Le Bluetooth 3.0 héritera enfin d’une meilleure gestion de l’énergie (pour doper l’autonomie des appareils). Quant à la compatibilité avec les versions précédentes du Blutooth, elle ne devrait pas poser de problème (principalement avec la version 2.0).