Les ISP et sites web dans le collimateur de l’UE

Nominations

La Commission Européenne s’intéresse de plus en plus près à l’utilisation que font les instituts de sondage, les sites communautaires et les FAI des données personnelles qu’ils recueillent sur leurs utilisateurs.

La Commission s’inquiète de voir qu’il est de plus en plus courant de suivre les activités des internautes, même lorsqu’ils tentent d’effacer les cookies installés automatiquement sur leurs ordinateurs. Le recueil et la vente de données personnelles contre l’utilisation de sites commerciaux transgressent les règles de la vie privée et il est temps, selon la commissaire Meglena Kuneva, de réglementer ce secteur comme il a déjà été fait pour les sociétés de marketing classiques. Elle compare les données personnelles au nouveau pétrole qui alimente Internet et explique que, même si la vente des informations concernant l’internaute ne le contrarie pas forcément, celui-ci doit au moins être au courant de l’utilisation qui en est faite. Tout en reconnaissant les formidables opportunités rencontrées sur Internet, il n’est néanmoins pas tolérable selon elle d’accepter tout et n’importe quoi lorsqu’il s’agit de données privées.