Microsoft se veut confiant quant aux dépenses des PME en 2009

Stratégies Channel

Microsoft vient de révéler les résultats de sa première étude mondiale sur la consommation des PME en 2009. Et le géant de Redmond se veut rassurant : plus de la moitié des PME prévoiraient de maintenir ou d’augmenter leurs investissements cette année !

Que dit la première étude de Microsoft sur l’investissement informatique des PME en 2009 ?  Que plus de la moitié des PME déclarent faire le choix d’investir dans les technologies pour l’optimisation de leurs dépenses, ainsi que le recrutement et la fidélisation de leur clientèle. Des PME qui, pour réduire les coûts autant que possible en cette période de crise, plébiscitent la virtualisation, la consolidation des serveurs, la BI, le SaaS et le soutien aux collaborateurs à distance.

Pour cette étude, menée à grande échelle et dans cinq pays différents (Brésil, Canada, Etats-Unis, France et Royaume-Uni) pas moins de 600 spécialistes PME de Microsoft ont donc été interrogés sur les attentes des PME en matière de technologies au regard de la conjoncture et de leurs enjeux business. Compte tenu de la diminution des bénéfices et de la concurrence des grandes entreprises, les PME ont bien conscience qu’il leur faut diminuer leurs coûts, tout en maintenant le fonctionnement et la compétitivité de leur structure. En outre, la garantie de la qualité, du respect des délais et donc la satisfaction client restent des éléments différenciants sur le marché pour recruter et fidéliser sa clientèle.

55 % des PME vont ainsi choisir cette année de maintenir, voire d’augmenter, leurs investissements IT afin d’optimiser leurs dépenses et s’en servir de levier stratégique, notamment dans le fonctionnement interne de leur entreprise. En effet, du fait de leur taille, les PME manquent principalement de ressources informatiques et d’experts techniques en interne. Et Microsoft d’indiquer malicieusement au passage qu’en France, pas moins de 680 spécialistes PME se tiennent au service de 3,2 millions de PME…

Citant l’étude d’IDC de novembre 2008, qui indiquait qu’on connaitrait en 2009 un recul de 4,4 % des achats de hardware en France, alors que l’achat de logiciels devrait, quant à lui, se maintenir, voire connaître une légère hausse de 2,3 % (mais la chose ne semble pas si sûre, voire l’étude, plus récente et contradictoire dans ces colonnes), Microsoft indique que, selon les experts PME, 69 % des PME françaises n’investiront pas plus dans le green IT en 2009, préférant se consacrer à leurs top priorités. 50 % des experts interrogés estiment que la virtualisation et la consolidation des serveurs seront en revanche plébiscités dans un contexte de « cost killing ». 46 % des PME françaises envisagent d’investir dans la virtualisation, 36,5 % dans la consolidation des serveurs et 19 % dans le SaaS (une des priorités majeures des PME en 2009). Mais, 40 % des experts estiment également que la Business Intelligence a un effet bénéfique sur les PME dans le cadre du recrutement et de la fidélisation de la clientèle.

A côté de cela plus de la majorité, soit 52,6 % des PME françaises, considèrent les solutions mobiles comme une opportunité pour réduire les coûts de déplacement et faciliter le travail collaboratif. Ce qui fait dire à la firme de Redmond qu’en 2009 les PME devraient accroître leurs achats de communications unifiées, une augmentation sensible du travail à distance étant une fois n’est pas coutume à l’ordre du jour.

En conclusion, Microsoft explique : « Le choix combiné des communications unifiées, de la virtualisation et du SaaS devrait permettre aux PME de voir augmenter leur retour sur investissement ».