Près de 4 % de baisse des dépenses IT en 2009 selon le Gartner

Stratégies Channel

Le secteur des équipements est le plus fortement touché, suivi des télécoms. Les logiciels ne s’en sortent pas trop mal.

Alors que, comme le déclarait Philippe Montargès, président d’Alter Way à l’occasion d’une conférence de Solutions Linux 2009, « La crise a un impact plus limité qu’en 2001 qui était systémique alors que 2009 est une conséquence mécanique de l’économie réelle », la récession pourrait finalement avoir des conséquences plus importantes sur l’industrie des nouvelles technologies.

Gartner évalue ces conséquences et prévoit une baisse des dépenses mondiales IT de 3,8 % en 2009 par rapport à 2008. Elles se limiteront à 3 200 milliards de dollars en 2009 contre 3 400 milliards en 2008. Ce qui fait dire à

Richard Gordon, vice-président au cabinet d’analyse et directeur des prévisions, que « la vitesse et la gravité avec laquelle entreprises et consommateurs s’adaptent aux circonstances économiques provoqueront un ralentissement du marché de l’IT de 2,1 % plus élevé qu’en 2001 avec l’éclatement de la bulle Internet ».

Cependant, avec une minuscule croissance de 0,3 % (à 222,6 milliards) le secteur du logiciel sera malgré tout relativement épargné en 2009. De quoi donner raison aux propos de Philippe Montargès  dont le discours se concentrait pourtant sur l’activité des éditeurs d’applications ? Le Gartner confirme en revanche que les dépenses matérielles seront les principales touchées par la récession. Il anticipe ainsi une baisse de 14,9 % (à 324,3 milliards de dollars) du marché, ce qui va exacerber la compétition entre constructeurs et risque de faire quelques victimes…

Selon le Gartner, le ralentissement des achats se ressentira à travers le report du renouvellement des équipements dans les pays occidentaux et la baisse de nouveaux achats dans les pays émergeants. De plus, entreprises comme consommateurs concentreront leurs dépenses sur les produits les plus économiques et tenteront d’allonger l’utilisation de leurs équipements en prolongeant parallèlement les accords contractuels d’achats.

Le secteur des télécoms sera, lui aussi, fortement touché avec une baisse prévisionnelle de 2,9 % (1 900 milliards de dollars) tandis que les services limiteront la casse à – 1,7 % (796,1 milliards de CA).

Dans son communiqué relayant ces prévisions pessimistes, le Gartner ne détaille pas la part des ménages de celles des entreprises dans la consommation des communications, mais la période devrait être propice à l’explosion des solutions de VoIP et de communication unifiée, sources cohérentes d’économies potentielles.

En conclusion, le Gartner prévoit que les constructeurs IT revoient leurs stratégies face à la réduction des dépenses des entreprises et des consommateurs en 2009 avec un lent retour à la normale en 2010. Néanmoins, « ils doivent rester attentifs aux opportunités [de marché] en aidant les acheteurs à réduire les coûts, tout en se conformant aux nouvelles réglementations et en tirant le meilleur avantage des plans de sauvetage gouvernementaux », conclut Richard Gordon.