Ingram Micro vend ses actifs danois à Actebis et se désengage dans le reste de l’Europe du Nord

Nominations

Les grossistes IT souffrent… mais résistent avec différentes stratégies. Celle d’Ingram Micro consiste notamment en un désengagement des marchés du globe non essentiels à son activité, et susceptible de lui permettre de réaliser des économies.

C’est ainsi que le grossiste vient d’annoncer avoir mis en chantier un plan de restructuration de ses opérations dans les pays d’Europe du Nord. Marchés pas assez rentables dans un contexte de crise et de tassement de la demande. Seule la Suède devrait échapper à ce plan de restructuration. Par ailleurs, l’activité Data Capture/Point of Sale échappe totalement à ce plan de restructuration. Sa distribution continuera donc dans tous les pays nordiques.

Ingram Micro abaisse le pavillon au Danemark, Finlande et Norvège

Au Danemark, Ingram Micro a conclu un accord avec Actebis aux termes duquel le premier va céder au second ses actifs, l’opération devant être achevée au plus tard au cours du 3ème trimestre 2009. En parallèle, les activités sur les territoires norvégiens et finlandais devraient également s’arrêter d’ici fin 2009. On ignore pour l’heure si ce retrait s’opèrera sous la forme d’une cession d’actifs comme au Danemark. Certain en revanche, le motif fourni par Ingram Micro qui, en ces temps de crise généralisée, espère économiser dans cette opération au bas mot 100 millions d’euros.