Lenovo lance deux stations de travail sur processeur Xeon

Produits & Services

Deux modèles, ThinkStation S20 et D20, destinés à la CAO/DAO ou au multimedia – et “écolos”.

Lenovo France annonce deux stations de travail, les modèles ThinkStation S20 et ThinkStation D20  (par opposition aux ThinkPad et aux ThinkCentre, portables et ordinateurs de bureau).

Ces ‘workstations’ ont été “conçues pour les professionnels travaillant dans des domaines tels que la conception de produit par ordinateur, la création de contenu digital ou encore l’industrie du pétrole et du gaz”.

Le constructeur a fait le choix des processeurs Xeon d’Intel, références 5500 et W3500 Series, avec, en option, la technologie Intel Turbo Boost, qui apporte “d’excellentes performances en cas de pics d’activité”.
Côté cartes graphiques, Lenovo a les cartes Nvidia Quadro “pro”  et  les cartes graphiques ATI FirePro optionnelles. Côté système d’exploitation, Windows Vista est préchargé mais la plate-forme inclut le support de RedHat Enterprise Linux 5.2.

La restauration ou la migration des données sont assurées par les technologies ThinkVantage. Ces deux modèles sont disponibles respectivement le 1er avril et le 21 avril à partir de 959 euros HT – des prix à comparer avec ceux de deux nouveaux PC de bureau, les ThinkCentre A58 et M58e, conçus autour des processeurs Intel Core2Quad et Core2Duo, et annoncés disponibles début avril à partir de 561 euros HT (ThinkCentre M58e) et à partir de 345 euros HT (ThinkCentre A58).

Le critère “écolo”

Dans sa présentation, Lenovo met l’accent sur le “green IT”. A titre indicatif, ces deux stations de travail de Lenovo sont certifiées ‘GreenGuard’. Elles sont conformes aux critères Energy Star 5.0 applicables en juillet 2009.  Elles utilisent 50% de matériaux recyclés. La ThinkStation D20 contient près de 30% de matières recyclées après consommation, “ce qui correspondant à l’équivalent du plastique de 19 bouteilles d’eau”.

Ces stations de travail ont été classées ‘Gold’ par l’EPEAT (Electronic Product Environmental Assessment Tool).

Récemment en visite à Paris, Rory Read, “president COO” (chief operating officer) de Lenovo a insisté sur l’engagement de la marque en faveur de l’environnement, affirmant que le constructeur affiche l’ambition d’ “être le plus green de la planète” en souscrivant à toutes les certifications possibles. Le choix des matériaux et leur recyclage constituent, a-t-il expliqué, des critères déterminants pour affirmer cet engagement.

Cet article a été initialement publié sur Silicon.fr