Sécurité : SonicWall nettoie ses VPN en s’appuyant sur Clean VPN

Stratégies Channel

En intégrant Clean VPN à son VPN SSL, SonicWall simplifie le déploiement des accès distants sécurisés au réseau de l’entreprise tout en renforçant la détection des malwares.

SonicWall annonce de nouveaux développements pour sa technologie « Clean VPN ». Désormais, elle intègre l’accès distant VPN SSL (Virtual Private Network Secure Socket Layer) dans ses plates-formes de gestion unifiée des menaces (UTM).

Clean VPN permet de chiffrer les communications des accès distants tout en effectuant des recherches de menaces, d’intrusion ou de détournement au moment de la connexion. « La technologie s’appuie sur un moteur avancé et haute-performance d’inspection des paquets, capable de détecter du contenu malveillant récolté pendant des déplacements professionnels par exemple, ou causé par de mauvais usages du réseau ou un réseau mal sécurisé », explique le constructeur dans sa communication.

Clean VPN permet aussi de simplifier les déploiements de VPN puisque la technologie ne nécessite aucun agent ou client installé sur le poste distant. Un simple navigateur web suffit, selon SonicWall. Cette solution permettra d’élargir rapidement le cercle des utilisateurs du réseau de l’entreprise au-delà de ses salariés mobiles (fournisseurs, clients, partenaires…) de manière sécurisée afin de prévenir les risques d’intrusions. « [Les entreprises] ignorent souvent que [les] connexions [externes] sont celles qui risquent le plus de contaminer et d’affecter gravement leur réseau », souligne John Kuhn, directeur produit chez SonicWall.

Clean VPN sera disponible dans les appliances firewall TZ210 et NSA avec SonicOS en version 5.2. Outre Clean VPN, la plate-forme comprend également la connectivité HTTPS via le client SonicWALL NetExtender, un portail d’identification personnalisable, et le Split tunnel et redirection totale. Enfin, elle est désormais compatible Windows, Mac OS et Linux.