PC Tools veut que l’on sorte couvert et lutte contre les MDT

Nominations

L’éditeur australien, spécialisé dans la sécurité, fait un parallèle osé, c’est le cas de le dire, avec les maladies sexuellement transmissibles (MST) en évoquant les MDT,  « maladies digitalement transmissibles ». Affections et infections informatiques contre lesquelles PC Tools a lancé il y a quelques semaines, « le cabinet virtuel du Dr Greene ». Le Docteur House n’a qu’à bien se tenir…

Le Dr Greene, autrement dit Michael Greene, le Directeur adjoint du département Stratégies produit de PC Tools, répond aux questions des Internautes qui s’interrogent au sujet de la sécurité de leurs ordinateurs. Grâce à ce cabinet virtuel, les Internautes ont la possibilité d’obtenir les réponses à toutes leurs questions. Toute “consultation” au cabinet du Dr Greene est gratuite, à l’adresse www.pctools.com/askdrgreene

Le Dr Greene explique : « L’augmentation du nombre de réseaux virtuels a considérablement changé la façon dont les individus utilisent Internet pour communiquer ou chercher l’amour. Les cybercriminels en sont conscients et développent des techniques de plus en plus élaborées pour cibler ce que nous appelons les Actifs Digitaux ».

Encore une fois un terme qui peut faire jaser (vis-à-vis du SIDA notamment), celui d’« Actifs Digitaux » qui, selon  PC Tools, désigne les Internautes amateurs de réseaux sociaux en ligne afin de garder contact avec leurs proches, de rencontrer l’amour, etc. Nous y voilà…

L’éditeur australien explique que ce public « à risque », représente une proie idéale pour les cybercriminels qui utilisent tout un éventail de techniques élaborées envoyant des fichiers et des e-mails corrompus, dans le but de prendre le contrôle de leurs ordinateurs. Du reste, les chercheurs de PC Tools, qui indiquent avoir été les premiers à signaler le ver Waledac en début d’année, ont découvert que les créateurs de ce ver ont fait circuler des liens vers de nouveaux sites malveillants à l’occasion de la Saint Valentin, entraînant le téléchargement de fichiers infectés tels que loveprogramm.exe, ecard.exe, postcard.exe, mylove.exe, etc. 

Une fois la Saint Valentin passée, le Dr Greene explique que les créateurs de Waledac s’attaquent désormais aux « Actifs Digitaux » via les sites de commerce en ligne, plus particulièrement les sites proposant des produits discount ou des bons d’achat.