Six astuces pour gagner du temps et de l’argent et être plus performant en choisissant les meilleures solutions pour les datacenters

Stratégies Channel

Le Directeur Technique d’Avocent se penche sur des solutions bienvenues en période de crise…

Par Ben Grimes, Directeur technique, Avocent

1. Penser aux solutions d’accès à distance out-of-band pour mieux gérer les équipements

Au moment de configurer les équipements montés dans un rack, il faut penser aux technologies out-of-band pour améliorer l’administration à distance des actifs informatiques. Les technologies out-of-band ont été initialement utilisées pour atteindre un niveau de sécurité maximum en assurant l’accès aux actifs informatiques via un « itinéraire bis », une approche qui permet de remettre en route plus rapidement les équipements défaillants. Aujourd’hui, les systèmes out-of-band optimisent les actifs informatiques, dopent la productivité, les performances et la sécurité et simplifient la gestion des infrastructures qui couvrent des réseaux hétérogènes complexes en rapprochant systématiquement les composants technologiques. L’infrastructure out-of-band propose des « itinéraires bis » sécurisés jusqu’au cœur de l’infrastructure de production, de sorte que les actifs déconnectés puissent être reconnectés avant de recouvrer leur fonctionnement normal. Cette infrastructure comprend des serveurs de consoles série, des commutateurs KVM (clavier, vidéo, souris), des unités de distribution intelligente de l’alimentation électrique, des gestionnaires de processeurs de service et des gestionnaires de lames.

2. Optimiser la gestion des serveurs en exploitant pleinement les capacités de gestion des processeurs de service

Les processeurs de service et la technologie qu’ils intègrent fournissent des informations granulaires concernant l’état de santé du serveur et proposent un mécanisme d’activation/désactivation de l’alimentation du serveur à distance. L’expression « état de santé » couvre les paramètres suivants : température, vitesse de ventilation et tension du serveur. Cette technologie intégrée aide les entreprises à rationaliser la gestion de leurs datacenters et à réduire les coûts d’exploitation en leur permettant de surveiller et de procéder à la maintenance des serveurs, ainsi que d’accélérer le dépannage et la résolution des problèmes dans l’optique d’assurer la disponibilité opérationnelle de tous les serveurs, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

3. Utiliser une alimentation triphasée pour mieux distribuer l’alimentation vers les actifs informatiques

Face à la densité croissante des racks de serveurs, il est nécessaire d’augmenter la puissance électrique de façon significative. À cet égard, une alimentation triphasée représente une solution intéressante sur le long terme dans la mesure où elle permet de faire face aux besoins des datacenters de plus en plus denses. Les unités de distribution électriques triphasées sont conçues pour accepter une tension d’entrée triphasée unique, avant de la convertir en trois circuits à phase auxiliaire distincts. Cette solution est nettement plus économique qu’une configuration comprenant plusieurs circuits monophasés dans la mesure où un circuit unique — ou deux afin d’assurer la redondance électrique — permet d’alimenter la totalité des racks d’un datacenter.

4. Adopter des unités de distribution intelligente pour activer/désactiver à distance et rétablir rapidement le fonctionnement des équipements

Pour rétablir rapidement le bon fonctionnement des équipements, il est indispensable de pouvoir procéder en toute sécurité à leur mise sous tension/hors tension à distance pour améliorer la gestion des serveurs et des équipements réseau. Les unités intelligentes de distribution de l’alimentation (iPDU) peuvent prendre en charge la gestion intégrée de l’alimentation électrique et des consoles, ainsi que contrôler séparément les différents ports d’alimentation, ce qui évite de mettre toute une rampe d’alimentation hors tension.

5. Utiliser des outils de mesure d’énergie pour mieux comprendre la capacité, la consommation et les coûts

Qu’il s’agisse de réduire les coûts ou d’adopter une attitude éco-responsable, les entreprises doivent être capables de surveiller et de mesurer la consommation d’énergie de leurs équipements informatiques et les tendances qui se dessinent dans les datacenters et les sites distants, que ce soit au niveau des périphériques, des racks au sein d’une rangée de racks, ou de l’ensemble des racks d’une salle informatique. L’accès à des informations aussi détaillées permet aux administrateurs informatiques, aux différents départements et à l’entreprise d’accéder aux données nécessaires pour analyser les coûts et développer des mesures de réduction des coûts.

6. Utiliser un logiciel de gestion centralisé comme outil de gestion des actifs informatiques

Les datacenters nécessitent une gestion centralisée de tous les actifs, physiques et virtuels, pour permettre aux administrateurs de diagnostiquer et de modifier à distance tout système administré, indépendamment de l’état de santé ou opérationnel du système d’exploitation ou de la connexion réseau. Il convient à ce titre de trouver un logiciel qui s’intégrera aux nouvelles technologies et fournira une interface cohérente pour simplifier la gestion de l’environnement.