Alcatel-Lucent plaide pour des entreprises dynamiques à l’occasion de son Forum Enterprise 2009

Stratégies Channel

C’est au Palais des Congrès de Paris, devant plus de 4 500 personnes venues du monde entier que Ben Verwaayen, le CEO d’Alcatel-Lucent a inauguré, dans le grand amphithéâtre, les deux journées du Forum Enterprise 2009 (4-5 mars).

Save Money, Make Money…*

*”Save Money, Make Money“, c’est le nouveau slogan fédérateur d’Alcatel-Lucent…

Dans un contexte on ne peut plus difficile pour l’économie en général, pour Alcatel-Lucent en particulier qui se remet lentement des choix stratégiques pas forcément heureux de ses prédécesseurs, que le nouveau CEO a inauguré le Forum Enterprise 2009 au Palais des Congrès de Paris.   Un keynote précédé par une introduction de Steven Shepard (Shepard Communication Group) et suivi par une intéressante présentation de Peter Sondergaard VP de Gartner ainsi que d’un plaidoyer de Tom Burns, Président d’Alcatel-Lucent pour le groupe Produits Enterprise, pour l’innovation à tous les étages. 

A l’issue de la séance plénière, les visiteurs étaient invités à découvrir les offres des partenaires de la firme (via un ingénieux système de tagging par RFID) et à participer à de nombreux ateliers ou conférences aux sujets d’intérêt divers sur les thématiques chères à l’équipementier : les centres de contacts, les réseaux de données, les problématiques par secteurs d’activité et les réponses apportées par ALU, la téléphonie sur IP, les communications unifiées notamment pour les entreprises de moins de 1000 salariés, la mobilité avec notamment la convergence fixe-mobile en entreprise, les solutions de gestion autour principalement des solutions de VoIP, l’intégration des process et celle des applications métiers, la sécurité avec l’invitation à une nouvelle gouvernance poussant des pratiques conseillées autour des solutions de VoIP sécurisées ou encore la transformation IP pour les PME. Un contenu riche, doublé par des démonstrations également nombreuses, couronnant les efforts de la firme pour pousser un nouveau modèle de prospérité à l’heure de l’entreprise 2.0.

Lors du Forum Alcatel-Lucent Enterprise, le DG du groupe a exprimé sa vision “d’un monde numérique basé sur la connaissance”.

C’est une coïncidence mais le salon européen du Snack et du Sandwich se tenait au même moment et au même endroit que le Forum Alcatel-Lucent Enterprise (Palais des Congrès, Porte Mailllot, Paris). Du coup, une question s’impose : que pouvait-on grignoter comme infos lors de la grande convention BtoB de l’équipementier réseaux ?

Déjà, en parcourant l’édition des Echos dans le métro, on sentait que la journée commençait mal pour Alcatel-Lucent sur le front boursier : l’action du groupe était passée sous le seuil d’un euro et l’agence de notation Standard & Poor’s avait dégradé la note de l’équipementier.

Sur l’estrade de l’amphithéâtre du Palais des Congrès, Ben Verwaayen a tenté en milieu de matinée de galvaniser l’audience du Forum (plus de 5000 personnes présentes : collaborateurs, partenaires revendeurs, clients) sur le thème de “l’entreprise dynamique”.

Lors de son discours inaugural en anglais, le directeur général d’Alcatel-Lucent insiste sur les notions de confiance (“confidence”) et de certitude (“certainty”). Attitude difficile à adopter en ses temps indécis. Du coup, le mot d’ordre en période de crise économique est “make money, save money” (“gagnez de l’argent, économisez de l’argent”).  “Il ne s’agit pas de reconstruire le passé mais de bâtir un développement durable pour le futur”, déclare Ben Verwaayen.

Le manager d’origine néerlandaise, qui a pris les rênes du groupe en septembre 2008, évoque la nécessité de raisonner en “éco-système”, en “monde global”, en recherche de “talents” et en mode collaboratif. Le tout dans “un monde numérique basé sur la connaissance”.

Keynote en vidéo (extraits)

Le bon ratio : 70% innovation, 30% maintenance

Tom Burns, Président du groupe Produits d’entreprise d’Alcatel-Lucent, joue plutôt sur la corde de l’innovation. “Innovation is about oxygen” (“L’innovation, c’est de l’oxygène”). Cette citation de Rudy Proovost, patron de la division Philips, sert à illustrer son propos.

Dans un contexte économique morose, Tom Burns assure qu’il faut se consacrer à 70% à l’innovation contre 30% pour la maintenance et la gestion des activités. Généralement, force est de constater que les proportions sont inversées.

Logiquement, son intervention est plus axée sur la vision stratégie division et catalogues produits : communication unifiée, technologie sans contact dérivée du Near Field Communication (avec sa puce issue des Bell Labs baptisée TouchATag), télé-travail, outils collaboratifs…

Mais tout est relatif : la ligne Entreprise ne pèse pas bien lourd dans les résultats globaux de l’équipementier (1,6 milliard d’euros sur un CA global groupe de 16,9 milliards d’euros en 2008).

OmniTouch 8400 Instant Communications Suite renforcée

Le premier jour du Forum Alcatel-Lucent Enterprise, l’équipementier a annoncé des nouveautés (support élargi aux terminaux mobiles, lancement de nouvelles applications) pour son offre de communications et de collaboration unifiées qui est fondée sur une architecture Linux. Rebaptisée OmniTouch 8400 Instant Communications Suite (ICS), l’offre réunit la téléphonie, la messagerie (indépendamment du PBX) et des services à numéro unique sur protocole SIP, des services de télécopie, de collaboration/conférence, de mobilité et des services web XML.


300 clients vont déployer Bics cette année

Lors de l’édition 2008 du Forum Entreprise d’Alcatel-Lucent, Vnunet TV avait réalisé un focus sur le lancement de la plate-forme Business integrated Communication Solution (Bics).

Cette solution de communications multiservices est destinée aux entreprises de taille moyenne (de 100 à 500 salariés). Son credo marketing est simple : “toutes les solutions d’Alcatel-Lucent réunies sur un mono serveur”. Bics comporte ainsi la téléphonie IP OmniPCX Enterprise, l’édition standard du centre de contact OmniTouch et les communications unifiées My Instant Communicator.

Un an plus tard, Vnunet.fr est revenu pour l’édition 2009 du Forum Entreprise d’Alc
atel-Lucent et rencontre le même interlocuteur : Pierre-Antoine Thiebaut, responsable marketing de la division Entreprise de l’équipementier pour les segments mid-market et grandes entreprises.

Quel bilan d’étape pour Bics ? Quelles évolutions technologiques ? Combien de clients ? Comment la concurrence a réagi ? Pour consulter l’interview vidéo podcast de Pierre-Antoine Thiebaut, cliquez sur le lecteur ci-dessous.

Vidéo via VNUNET TV



Un mode de paiement à l’usage pour la communication unifiée

Special Forum Entreprise : en France, l’équipementier sort une offre PME orientée communication unifiée sur la base de forfaits.

Alcatel-Lucent s’apprête à dévoiler en France une nouvelle approche de la communication unifiée à destination des PME en termes de commercialisation et de modèle économique.

Dans le courant du deuxième trimestre 2009, l’équipementier proposera une nouvelle offre pour accéder aux solutions de communication unifiée pour le compte des PME.  Le client sera facturé sous forme de forfaits mensuels en fonction du nombre d’utilisateurs.

Outre son réseau de revendeurs partenaires, l’équipementier va s’appuyer sur des opérateurs afin d’intégrer la dimension offres d’accès télécoms (voix, data). Après une phase pilote qui s’est déroulée avec Telefonica en Espagne, Alcatel-Lucent introduit ce concept en France.

Les explications en vidéo, via Vnunet TV, avec Mathieu Dulac, responsable marketing du segment PME de la division Entreprise d’Alcatel-Lucent (cliquez sur le lecteur ci-dessous).