Crise : GfK passe à la loupe la réaction des revendeurs informatiques et des sociétés de services

Stratégies Channel

GfK a réalisé les 3 et 4 février derniers, sur le salon IT-Partners, une étude exclusive se concentrant sur la réaction et les prévisions des revendeurs informatiques et sociétés de service dans le contexte de crise actuel. Résultat : pas d’attentisme ni de catastrophisme des personnes interrogées.

Pour Gfk, l’objectif de l’étude était de mesurer « à chaud » l’impact de la crise sur l’activité des sociétés dont les dirigeants et responsables visitaient le salon IT-Partners, ainsi que de jauger leur moral et leur confiance en l’avenir. Pour ce faire, le cabinet d’études a interviewé en face à face 224 visiteurs (les exposants et partenaires étant exclus de l’enquête). N’ont été retenues que des sociétés dont l’activité est la revente de matériel informatique et télécom et/ou la revente de logiciel et/ou le service et/ou le développement et l’intégration de solutions informatiques. En outre, l’ensemble des sociétés interviewées adressent une clientèle professionnelle.

Dans la cible, 79 % des entreprises (revendeurs et sociétés de services) ont moins de 10 salariés, ce qui fait dire à GfK que le marché français est riche de petites structures pouvant assurer un service de proximité. En outre, 80 % des répondants ont des fonctions de direction.

A la première question « Quelle est, en pourcentage, la répartition, du CA de votre entreprise ? », 43% répondent « vente de matériels », 42% « service/conseil », 14% « vente de logiciels » et 1% « autre ». Ensuite, on leur a demandé, en pourcentage, quel était le poids réel de la revente de matériel dans le CA de leur entreprise. Ce à quoi 54% des répondants indiquent que la revente de matériel pèse moins de 50% dans leur CA. A noter que seulement 13% ont une part de revente de matériel supérieur à 75% de leur CA et que 43% indiquent que le service et le conseil sont la principale source de chiffre d’affaires dans leur entreprise. Pour GfK, il est utile de préciser que les revendeurs et développeurs ne vivant que du logiciel sont très minoritaires.

L’appréciation de la crise… en thème !

A la question « Pensez-vous que la crise va durer au-delà de 2009 ? », ils sont 63% à répondre par l’affirmative ! Peu optimistes les revendeurs et sociétés de services… Pas sûr. Car à contrario, au cours des 12 prochains mois, seulement 1% des répondants voient la situation financière de leur entreprise se dégrader fortement contre 34% qui pensent même qu’elle va s’améliorer ! La majorité, soit 52%, pensent qu’elle va demeurer stable.

D’un point de vue qualitatif maintenant, à la question « Quel est selon vous l’impact de la crise économique sur votre entreprise ? », les personnes interrogées ont répondu majoritairement qu’il s’agissait de développer les services. Intéressant : pour l’heure, seulement 8% des répondants envisagent de réduire leur personnel. Le repositionnement vers plus de services caracole en tête avec 59% des personnes interrogées. 30% évoquent tout de même une baisse d’activité et un quart des répondants estiment qu’ils vont devoir redéfinir leur offre pour tenir compte des effets de la crise.  Par ailleurs, si à la question « Votre entreprise rencontre-t-elle des problèmes à obtenir un financement ou des facilités de trésorerie? », une large majorité (69%) répond « Non », il y’en a quand même pas loin de 30% qui répondent par l’affirmative… Mais seulement 11% des entreprises estiment qu’elles vont voir leur CA se réduire de manière importante. Au contraire, 2 entreprises sur 3 pensent que leur CA va augmenter en 2009 par rapport à 2008 !

Et à plus long terme ?

A moyen terme, l’optimisme (relatif) semble de mise. A la question « Comment-jugez vous les perspectives de votre marché pour les 3 années à venir ? », seulement 8% des interviewés pensent que les perspectives à 3 ans seront peu ou pas favorables ! 1 sur 2 voit l’avenir à moyen terme comme favorable, voire très favorable ! Au contraire, à la question « Selon vous, quelle est l’influence du ” Green IT ” sur le potentiel du CA de votre entreprise ? », bien peu semble emballés. Ainsi 57% disent ne pas croire en l’impact positif du green sur le développement de leur business… Et même si 37% sont d’un avis contraire, on ne trouve que 4% à croire dur comme fer dans le « green IT ».

Quand on leur demande « Quel sera pour votre entreprise le produit ou service phare en 2009, celui qui connaîtra le plus fort développement ? » en les invitant à citer les 3 principaux dans l’ordre d’importance, sont cités dans l’ordre : l’informatique mobile, le stockage, la sécurité, les réseaux, la voix sur IP et enfin la virtualisation.

Constats finaux

A la question « Comment se situe votre moral sur une échelle de 0 à 10 dans le contexte actuel ? », la note moyenne est de 6,8. Ce qui n’est pas si mal… Le moral des revendeurs informatiques est relativement bon, sachant de plus que 57% des interviewés ont donné une note supérieure à 6.

Les conclusions de GfK et de Bertrand Huck, le Directeur des marchés IT au sein du cabinet d’études, sont que la revente de matériel pèse en moyenne nettement moins de 50% de l’activité des revendeurs et sociétés de services interrogées. Que Le tissu de revendeurs français est composé d’une large majorité de petites structures assurant un service de proximité. Que même si la croyance en un maintien de la crise au-delà de 2009 est bien enraciné, les personnes interviewées restent confiantes dans leur capacité à poursuivre leur développement. Ainsi 2/3 d’entre eux voient leur CA augmenter en 2009.

Et l’avenir passe selon elles par un repositionnement vers plus de service, comme réponse majeure face à la crise. A plus long terme, une petite minorité pense que les perspectives à 3 ans sont peu favorables et le green IT n’est pas encore perçu comme un vecteur de croissance incontournable. Pour 2009, les domaines qui remportent les suffrages, en matière de plus fort potentiel de développement, sont : l’informatique mobile, le stockage, la sécurité, les réseaux, la voix sur IP et la virtualisation.