Serveurs : recul important au quatrième trimestre, selon IDC. Eté en pente douce prévisible…

Stratégies Channel

IDC n’est pas très optimiste pour les prochains mois… Le marché des serveurs a décru de 14% en valeur sur Q4 2008 (de 12% en volume) et il y a peu de chances que la donne change en 2009.

Selon l’institut d’études, le marché mondial des serveurs a vu son activité reculer de 14% en valeur au quatrième trimestre 2008, à 13,5 milliards de dollars. En volume, la baisse est un poil moins forte: – 12%. L’année s’achève donc sur un constat négatif : une baisse des ventes de 3,3% à 53,3 milliards de dollars sur toute l’année 2008, mais en volume une petite hausse de 2% avec 8,1 millions d’unités écoulées.

IDC indique tous les segments sont touchés par la baisse des ventes, y compris l’entrée de gamme (-16,8%), soit la plus forte baisse enregistrée par IDC depuis début 2002. En outre, on entre dans une tendance chronique de baisse, puisqu’IDC indique qu’il s’agit du deuxième trimestre consécutif de baisse pour le marché des serveurs, la tendance étant appelée à se maintenir négative au moins jusqu’à fin 2009.

Qui s’en sort le mieux parmi les fabricants ?

Sur l’ensemble de l’année, IBM, HP et Dell améliorent légèrement leurs parts de marché respectives avec 31.9%, 29.5% et 11.6% de PDM. Sun en revanche recule (-0,5 points à 10,1%) et FSC fait du quasi-surplace (-0,1 pts à 4,8%). Mais chez IBM on constate malgré tout un recul de 15% des ventes, avec notamment une baisse sensible des livraisons de xSeries (baisse compensée par une bonne performance des serveurs plus performants). Côté HP on fait à peine mieux avec des ventes en recul de 10,1%. Idem pour Dell (-9,9%).

L’entrée de gamme paye les pots cassés

Le constat est assez général : c’est paradoxalement l’entrée de gamme qui a le plus souffert de la situation avec des livraisons dont le recul frise les 17%. Le haut de gamme n’a lui baissé “que” de 7,5%.

Tous les fabricants de serveurs, toutes les zones géographiques et les domaines technologiques ont été touchés de manière significative quand la récession mondiale a pris de l’ampleur et les conditions du marché se sont dégradées à mesure que l’on avançait dans le trimestre“, explique Matthew Eastwood, analyste chez IDC.

Côté systèmes, IDC observe une baisse de 6,2% des revenus issus des modèles Unix. Mais ceux-ci représentent toujours pas moins de 36% du marché. Microsoft Windows Server est lui en baisse de 18% en valeur et de 10% en volume. Moindre mal pour Linux dont le recul observé en valeur est de 7% pour une part de marché annuelle estimée en hausse d’1% à 13,6%.
Les serveurs lames (blades servers), qui ont progressé de 33% en revenus (à 5,4 milliards de dollars) ont généré plus de 10% des revenus du marché au 4e trimestre, soit 1,4 milliard de dollars (dont 85% pour les systèmes x86). HP domine ce segment avec une part de marché (en valeur) de 55% devant IBM (22%).

A la fin de cette noria de chiffres peu élogieux, on peut noter pour se consoler que le secteur passe pour la première fois la barre des 8 millions d’unités “ce qui illustre la demande continue des entreprises pour les nouveaux types de serveurs”, souligne IDC.