Encours en berne : Disposelec réagit et accompagne les revendeurs

Stratégies Channel

Les robinets financiers à disposition des revendeurs sont rouillés et refusent parfois (souvent ?) de s’ouvrir. Nos confrères Distributique* et ITChannel** notamment s’en sont faits l’écho dans les derniers jours. Accusée principale : la SFAC, qui semble avoir décidé volontairement d’assister les revendeurs au quotidien, ceux-ci étant même conduits à acheter parfois (souvent ?) « Au cul du camion »…  C’est parce que la situation de réduction générale des encours distributeurs n’est plus tolérable que certains grossistes commencent à réagir afin ne pas voir leur chiffre d’affaires dégringoler. C’est le cas de Disposelec, qui a tenu à faire savoir qu’il proposait des solutions de contournement « anticrise »…

La crise est là. Et même si on ne perçoit pas tout à fait encore toutes les conséquences de celle-ci, une chose est sûre : chacun tente de se protéger comme il peut. Une stratégie adoptée par les banques et les financeurs, comme la SFAC qui joue un rôle majeur dans le domaine de la distribution IT.

De nombreux revendeurs et distributeurs s’étant plaints d’une brusque chute de leur encours, nos confrères Distributique* et ITChannel** se sont fait l’écho du mécontentement ambiant, le premier demandant à ses lecteurs de témoigner, le second interviewant une responsable majeure de la SFAC (Karine Berger, Directrice des études Euler Hermes SFAC) qui reconnait à demi-mots qu’il y a bien une volonté de sa firme de limiter les encours et les risques qui vont avec.

Disposelec, grossiste nantais « de proximité », comme il aime à le rappeler, lance une initiative pour atténuer l’impact de cette crise sur les encours. Une initiative qui pourrait être suivie par celle d’autres grossistes de toutes tailles et de toutes surfaces financières.

Qu’a décidé Disposelec ?

Face donc à la généralisation de la baisse des encours autorisés chez les grossistes, Disposelec organise un suivi attentif de ses revendeurs et Laurent Loubry, directeur de la division professionnelle du grossiste, explique les moyens mis en œuvre pour accompagner les distributeurs : « Disposelec propose à ses revendeurs subissant une baisse d’encours, des solutions afin de faire face à la crise. En tant que grossiste de proximité, on se doit d’apporter une réponse au cas par cas »

Dans un premier temps  le grossiste informe ses clients, par un appel téléphonique, en cas de modification de leur encours. S’en suit la composition d’un dossier et la remontée commune des informations auprès des assureurs crédits tel que la société Atradius, pour établir une défense structurée des dossiers.

« Le fait d’avoir un dossier clair et transparent, explique Laurent Loubry, permet dans de nombreux cas de régler le problème. En effet, les assureurs résilient les encours la plupart du temps par manque d’informations. »

Disposelec explique en outre qu’il peut devenir dans certain cas son propre assureur afin d’autoriser le dépassement d’un encours, et qu’il procède à la mise en place du CAP (Complément d’Assurance Crédit) chaque fois que la réduction d’encours est constatée. Ce complément, permet aux sociétés d’assurance crédit d’obtenir une garantie par l’Etat français (un procédé qui fonctionne déjà pour quelques distributeurs).

Laurent Loubry conclut « Nous ne pouvons pas garantir un encours, mais dans 90% des cas nous arrivons à trouver une solution. »

* Alerte sur les encours (Distributique) : http://www.distributique.com/actualites/lire-alerte-sur-les-encours-11929.html
** Baisse des encours clients : la SFAC est-elle responsable ? (IT Channel): http://www.itchannel.info/articles/87875/baisse-encours-clients-sfac-est-responsable.html