D-LINK, « green » jusqu’au bout des switches

Stratégies Channel

D-Link persiste et signe : les années 2010 seront « green » ou ne seront pas… A preuve, le lancement dans la gamme de l’équipementier réseau de nouveaux switches multiports permettant, selon lui, de réduire jusqu’à 73 % la consommation d’énergie, sans incidence sur les performances opérationnelles.

Avec l’annonce d’une nouvelle série de switches écologiques, le fournisseur de solutions réseau pour les entreprises et les particuliers, D-Link tient à maintenir le cap dans sa politique faite d’initiatives et de produits éco-énergétiques. Et le fabricant d’annoncer que cette deuxième génération de switches dont le modèle de bureau 5 ports baptisé Gigabit DGS-1005D,  permet une réduction substantielle de la consommation d’énergie : jusqu’à 73 % (1). Ce, sans pénaliser les performances du réseau.

Au-delà de ce Gigabit DGS-1005D, trois autres switches Gigabit respectueux de l’environnement apparaissent au catalogue D-Link qui s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux TPE et PME. Dans la même veine, les switches Gigabit 8 ports (DGS-1008D), 16 ports (DGS-1016D) et 24 ports (DGS-1024D) de seconde génération et adaptés à des structures de plus grande taille, suivront dans le courant de l’année.

Qu’il était vert mon switch blanc…

Pour D-Link cette série D-Link DGS-1000D s’inscrit dans le cadre de son initiative autour de la technologie D-Link Green, pour le respect de l’environnement. Un thème sans doute moins fédérateur à l’heure de la crise et qui pourtant mérite l’attention des clients et de leurs fournisseurs pour les économies substantielles qu’il induit. Au-delà de la fabrication de produits respectueux de l’environnement, l’équipementier insiste aussi sur l’utilisation d’emballages biodégradables et tient à la certification « Energy Star » de ses solutions.

Tony Tsao, President et CEO De D-Link Corporation, explique : « Notre objectif est de préserver notre leadership industriel et de rester à la pointe des technologies vertes dans le domaine des réseaux en intégrant de nouvelles fonctions d’économie d’énergie sans pénaliser les performances de nos produits. Nous souhaitons capitaliser sur le succès enregistré par nos produits verts de première génération tout en recherchant de nouveaux moyens de protéger l’environnement et en aidant nos clients à réaliser des économies ».

(1) Jusqu’à 73% de consommation en moins
Lorsque les appareils connectés au réseau sont éteints, le switch de bureau multiport DGS-1005D permet de réduire la consommation d’énergie jusqu’à 73 % par rapport à des switches D-Link classiques, c’est à dire ne bénéficiant pas de la technologie Green de D-Link. Les mêmes équipements, utilisés pendant 10 heures et éteints pendant 14 heures dans une journée type, et branchés avec de câbles Ethernet assurent une économie d’énergie de 66 %.

En règle générale, même lorsque les ordinateurs sont éteints, les switches restent fréquemment allumés et continuent à consommer une quantité d’énergie significative. Ce qui n’est donc plus le cas avec les nouveaux switches D-Link, car ils savent détecter si un ordinateur est éteint et réagir de façon idoine en basculant d’eux-mêmes en mode veille ce qui réduit derechef la consommation d’énergie du port ciblé.

En outre, par défaut, la plupart des switches de bureau travaillent avec une longueur « standard » de câbles : 100 mètres. Avec sa technologie verte, D-Link explique que ses switches sont en mesure d’analyser la longueur effective des câbles et d’adapter en conséquence la consommation. Une aubaine pour les petites et moyennes structures, ainsi que les particuliers, la longueur des câbles dans leur contexte dépassant très rarement 20 mètres !