Agnès Van de Walle, directrice de la Division IT de Samsung France : « Nous allons capitaliser sur le succès du NC10 »

Stratégies Channel

Samsung n’est pas affecté, ou si peu, par la crise. Tel est en substance le message transmis par Agnès Van de Walle, la Directrice de la Division IT de Samsung France, rencontrée dans un grand café parisien. Elle explique que toutes les activités IT de la firme coréenne dans l’hexagone ont été au beau fixe en 2008 et le seront sans doute plus encore, en dépit de la crise, en 2009. Pour ce faire, elle compte notamment capitaliser sur le succès du netbook de la firme, le NC10, qui ne va pas tarder à enregistrer la naissance de plusieurs petits frères, très prometteurs sur le papier.

Agnès Van de Walle est ravie de son année à la tête de la division IT de Samsung France. On le serait à moins : « Avec une croissance de l’activité de 14%, dit-elle, je pilote la division qui chez Samsung a enregistré la plus forte croissance en France, même si toutes les autres divisions se portent aussi très bien. » L’IT a en effet réalisé un chiffre d’affaires de 212 millions d’euros en 2008, essentiellement avec les notebooks et netbooks, les moniteurs, les vidéo projecteurs ou encore le stockage. Et ce, aussi bien sur les marchés grand public que sur les marchés professionnels.

Parmi tous les produits à succès, commercialisés par Samsung au cours de l’année 2008, c’est sans doute le netbook NC10, et son autonomie record, qui impressionne le plus. En dépit d’une arrivée tardive sur le marché, il s’est écoulé à vitesse grand V à la fin de l’année. « D’inexistant sur ce segment de marché, explique Mme Van de Walle, nous atteignons désormais grâce à un Q4 excellent, 5% de parts de marché. » Elle ajoute : « En outre, contrairement à beaucoup de concurrents dans ce secteur, après un très fort démarrage, la demande est restée très forte sur ce produit. »

Rien qu’au mois de janvier, la firme a écoulé plus de 40 000 pièces et compte bien dépasser les 100 000 unités à l’occasion du premier quarter. « C’est une croissance jamais vue pour une activité de Samsung et nous en sommes très heureux ». Heureux au point de vouloir, au bas mot, doubler ses parts de marché en 2009. Heureux aussi au point de tenter de capitaliser sur ce NC10 qui, fut d’abord vendu uniquement en retail et sur la toile, ainsi que via la distribution indirecte, avant de séduire l’opérateur SFR. Celui-ci a monté autour de lui une offre dédiée 3G+. Une opération tout à fait naturelle, si on en croit Agnès Van de Walle : « Pour les jeunes, grâce au fort impact de la téléphonie mobile, dont nous sommes leader en France, Samsung est clairement la marque de la mobilité. Il parait donc normal qu’ils nous plébiscitent. La force de la marque est essentielle sur un tel marché.»

Capitaliser, faire fructifier, essaimer

Pour la Directrice IT de Samsung France, la stratégie utilisée par Samsung est clairement celle du « cheval de Troie ». Autrement dit, en entrant sur un canal de distribution avec le NC10, on peut ensuite vendre d’autres produits de la marque. Des notebooks par exemple, mais pas seulement : de l’impression, des moniteurs, du stockage, etc.

Comment devrait se traduire la capitalisation sur son netbook star ? Mme Van de Walle explique qu’une importante enquête a été menée auprès des consommateurs, clients ou non Samsung , autour du NC10. Il en résulte la détermination d’une typologie de clients, particuliers ou professionnels, comprenant cinq à six groupes distincts d’utilisateurs. Pour coller à cette typologie, le fabricant coréen va lancer autant de modèles distincts de mini-notebooks. Le premier sera un modèle spécialement calibré pour les newcomers (les débutants ou les réfractaires ayant résisté jusqu’ici à l’appel du micro), le deuxième un modèle « girly » (devinez : dans les roses, à la manière du téléphone Samsung variante Hello Kitty), le troisième sera dédié aux TPE et PME, le quatrième sera « trendy » (à l’instar là encore de la téléphonie mobile), le cinquième sera un modèle musical destiné à sortir en juin avec deux enceintes intégrées et un caisson de basses (sans doute accompagné d’un espace de téléchargement musical). Enfin, Samsung n’exclut pas, suivant la saisonnalité et l’opportunité du moment, de lancer un sixième modèle adapté à une cible précise et pour un court laps de temps (par exemple la fête des mères ou la Saint Valentin). « Vendus à des prix raisonnables, sans être dans le trip ‘low cost’, ces modèles – je vous l’assure – seront, à l’instar du NC10, tout à fait profitables », s’exclame Mme Van de Walle, qui indique qu’elle est toujours ouverte à toutes sortes d’opérations exclusives qui est l’une des marques de fabrique de son entreprise. 

Et les autres produits ?

Après avoir rappelé les succès engrangés en 2008, avec les ordinateurs portables estampillés Samsung,  Agnès Van de Walle en est venue à parler des moniteurs : « Nous sommes déjà leaders sur ce marché, explique-t-elle, mais nous allons lancer en 2009 une gamme exceptionnelle, avec beaucoup de style et d’innovations à la clef. Dans la gamme, il y aura notamment un produit que nous qualifions ‘d’anti-crise’, un 19 pouces lancé d’ici fin mars/début avril à 119 euros, baptisé ‘Lapfit’. Ses particularités ? Outre l’appel à la technologie LED qui fournit une image magnifique, la présence pour la première fois à ma connaissance d’une communication entre son PC portable ou netbook via USB sans fil ! Nous faisons appel pour ce faire à la technologie UbiSync qui permet en outre la connexion filaire d’un ou plusieurs moniteurs ‘chaînés’ via l’USB… ».

Au-delà du Lapfit, Samsung va aussi lancer des modèles 20, 22 et 23 pouces « Ecofit », c’est-à-dire écologiques car garantissant une économie d’un tiers sur la facture d’électricité ! Last but not least, et on a pu les découvrir en avant-première à l’occasion du salon IT Partners il y a quelques jours, Samsung va lancer prochainement sur le segment « gamers » des écrans 3D (avec lunettes Ad hoc) au réalisme bluffant. Le fruit de son alliance dans ce domaine avec Nvidia et l’avantage que tous les jeux devraient fonctionner sans problème avec cette technologie. Côté B2B, l’heure est plutôt à l’affichage dynamique dont Samsung est du reste, là encore, leader dans l’hexagone avec une croissance à trois chiffres !

Après avoir aussi évoqué le stockage (la firme lance ces jours-ci une gamme de disques durs externes de toutes les couleurs et bientôt un graveur de DVD Slim envisagé comme un compagnon idéal pour les netbooks), l’ancienne patronne du marketing chez Brother n’oublie pas dans son énumération l’impression, qui est un récent cheval de bataille chez Samsung avec des modèles faciles à vivre et compacts. « Nous somme N°3 sur le marché, selon IDC, et récemment au niveau mondial nous sommes entrés dans le ‘magic quadrant’ de Gartner. Nous progressons rapidement, notamment côté lasers noir et blanc et couleurs. Et cette année, nous allons mettre le focus sur les modèles multifonctions avec beaucoup de surprises à attendre, notamment sur les segments SOHO et PME. »

Tablant sur une croissance soutenue en 2009 (à deux chiffres), en dépit des circonstances en apparence peu favorables, Agnès Van de Walle sait ce qu’elle doit à la grande distribution spécialisée ou non, ainsi qu’aux e-tailers dans son succès. Elle n’en oublie pas pour autant la distribution indirecte, rappelant au passage qu’elle est la seule division de Samsung à s’adresser (aussi) aux marchés professionnels, notamment pour les écrans et l’impression, mais aussi côté PC portables et netbooks. « Nous accordons une grande importance aux revendeurs. Nous avons du reste mis une importante force de vente sur le terrain, en régions, pour les assister. Mais aussi un portail, dont je crois vous vous êtes fait l’écho il y a peu. Enfin, nous leur adressons des offres exclusives et nous continuerons à en fa
ire en 2009 et au-delà !
».