Prise en main du Samsung Q310 : une machine séduisante et très mobile

Produits & Services

Ce 13,3 pouce s’avère la solution idéale pour qui cherche les performances d’un 15 ou 17 pouces sans le poids ni l’encombrement.

Style sympa

Le Q310 XE2V 8400 de Samsung est un ordinateur bien agréable à utiliser que la rédaction d’EweekEurope et de ChannelInsider.Fr a eu l’occasion de prendre en main quelques jours. A la fois sobre et élégant, avec son boîtier noir laqué (attention aux traces de doigts!) tirant sur le rouge, ce 13,3 pouces répond à tous les usages (à l’exception des jeux de type « hardcore gamers » à la Crysis) tout en offrant la flexibilité propre à la mobilité.

Ses 2 kg et ses dimensions relativement compactes (32,2 x 24,1 x 3,8 cm) font du Q310 le parfait compagnon du travail nomade. Et son écran 13,3 pouces offre un affichage de qualité en 1280 x 800 pixels suffisamment confortable pour travailler efficacement. Le clavier (89 touches) nous a paru particulièrement agréable au touché comme dans l’agencement de ses touches de fonctions et de ses raccourcis vers les spécificités du portable. Nous avons notamment apprécié l’application de maintenance Magic Doctor du constructeur (même si nous n’avons pas particulièrement eu besoin d’y faire appel) ainsi que l’accès au SpeedUp Manager qui propose trois configurations de fonctionnement, afin de doper l’autonomie ou, au contraire, de privilégier les performances.

Perfs: OK !

Ce portable est construit autour de la plateforme Intel Centrino 2, avec un Core 2 Duo P8400 à 2,26 GHz, 3 Go de Ram DDR2 à 800 MHz, un disque 320 Go (5400 tours/m Sata) et une carte graphique Nvidia GeForce 9200M GS, avec 256 Mo de mémoire dédiée. Une carte aux performances très honorables qui affiche un score de 4,4 aux tests Windows Vista. Sans vraiment chercher à pousser la machine dans ses derniers retranchements, le système a largement supporté la projection simultanée d’un long métrage DVD (sous VLC), de 5 autres vidéos piochées dans Dailymotion, tout en acceptant la prise de notes sous Google Docs. La connexion à Internet s’effectuant alors en Wi-Fi. Bref, la configuration tient la route malgré un processeur occupé en moyenne à 70 %, avec des pointes à 100 % lors de ces essais spécifiques.
L’autonomie elle, est plus discutable. Pour tester la qualité de la batterie, nous avons lancé notre DVD en affichage plein écran intercalé, le tiers du temps, de séances de surf sur le Web, y compris vers des flux vidéo et audio. Le Q310 a tenu 2h50 dans ces conditions. Un peu juste à notre goût pour une batterie 6 cellules… Mais à noter que le témoin de charge situé sous la base s’avère particulièrement pratique : même machine éteinte, il suffit d’une chiquenaude sur le bouton en regard de ce témoin pour s’informer du niveau de charge de la batterie (par tranche de 20 %) via une rangée de témoins lumineux. Ingénieux !

Pas de problèmes rencontrés au quotidien. Ni au niveau de l’installation d’applications, ni dans l’utilisation des connexions sans fil (WiFi/Bluetooth) et Ethernet. L’unique sortie HDMI nous a permis de diffuser un film (directement depuis Internet d’ailleurs) sur un téléviseur LCD Full HD sans problème (à condition toutefois d’activer le son depuis les paramètres du système, la configuration ne le prévoyant pas automatiquement).

Les interfaces de communication sont complétées de l’essentiel : 3 ports USB, lecteur de cartes Flash 7-en-1, port ExpressCard 34, prises RJ11 (modem) et RJ45 (Ethernet), connecteur VGA pour l’usage d’un second écran.
Dans l’ensemble, le Q310 nous a donné pleinement satisfaction. A l’exception du pad de souris. Si celui-ci s’avère très sensible dans l’ensemble, le défilement vertical était parfois inexplicablement bloqué que ce soit sur des documents locaux ou avec des pages Web. Autre petit désagrément : par souci d’économie, l’écran a tendance à réduire de lui-même sa luminosité en cas d’inactivité, mais après un laps de temps bien trop court à notre goût (y compris en mode projection d’une vidéo…). Une configuration par défaut que, avouons-le, nous n’avons pas cherchée à modifier.

Livré par défaut avec une offre d’essai de la suite de sécurité McAfee, le Q310 8400 n’intègre ni puce de chiffrement TPM, ni lecteur d’empreinte digitale. Côté sécurité, il faudra s’en tenir au mot de passe du BIOS et au profil protégé sous Vista. L’absence de composant Intel AMT (technolohie vPro) n’offrira pas non plus de gestion à distance de la machine par un administrateur système.

En conclusion, le Samsung Q310 palie les limitations des netbooks (voir des modèles 12 pouces) en apportant des performances digne d’un 15 ou 17 pouces, sans l’encombrement et le poids qui vont avec. La machine idéale pour qui n’est pas trop regardant sur la question de l’accès sécurisé aux données et qui n’a pas besoin de lancer des applications graphiques trop gourmandes (les jeux derniers cris crachant du pixel). Mais un confort et des performances qui se paient autour de 1 000 euros TTC (pour les premiers prix en ligne).