Contre vents et marées : de nouveaux résultats record pour Apple

Stratégies Channel

Pas de pépin pour la pomme qui montre une santé insolente à l’heure où d’autres se lamentent… En dépit d’une baisse apparemment inexorable de la consommation en Amérique, les ventes d’Apple n’ont jamais été aussi élevées : pour la première fois de son histoire, les revenus du fabricant et éditeur de Cuppertino ont franchi la barre symbolique des 10 milliards de dollars !

A l’instar d’IBM qui sourit, Apple semble avoir été inoculé contre la crise, pour reprendre la terminologie utilisée par Steve Ballmer de Microsoft. La firme de Cupertino a en effet publié ce mercredi des résultats trimestriels encore meilleurs que prévu. Au premier trimestre de son exercice, Apple affiche un bénéfice net en progression de 2% à 1,61 milliard de dollars (ou 1,78 dollar par action, soit 39 cents de mieux que le consensus). Les ventes ont elle progressé de près de 6% à 10,17 milliards de dollars alors que la prévision moyenne de Wall Street se situait à 9,75 milliards. C’est donc la première fois qu’au cours d’un trimestre, la firme à la pomme croquée qui tremble en parallèle pour la santé de son charismatique CEO, franchit la barre symbolique des 10 milliards de revenus.

Malgré ces temps économiques difficiles, nous sommes extrêmement contents d’annoncer notre meilleur chiffre d’affaires et nos meilleurs résultats trimestriels de l’histoire d ‘Apple“, a déclaré le CEO du groupe, Steve Jobs qui s’est mis en congé maladie jusqu’en juin.

En regardant de plus près la décomposition des ventes, on s’aperçoit que c’est l’iPhone 3G et ses 4,363 millions d’exemplaires qui explosent toutes les prévisions (+88% de croissance). De quoi permettre à Apple de franchir l’objectif des 10 millions d’unités vendues avec un trimestre d’avance sur les prévisions ! Au-delà, on retiendra que la firme de Cupertino a écoulé 13,7 millions de terminaux en 2008, qu’elle a vendu 2,52 millions de Mac sédentaires et portables (soit +9%), et pas moins de 22,73 millions d’iPod, en augmentation de 3%.

Ces excellents chiffres allaient-ils pousser Apple à faire des prévisions optimistes, ce qui n’est pas depuis longtemps dans ses habitudes. Pour le deuxième trimestre 2008-2009, Apple dit tabler sur un bénéfice par action compris entre 0,90 et 1 dollar et sur un chiffre d’affaires compris entre 7,6 et 8 milliards de dollars, soit un peu moins que les prévisions des analystes… Modestie toujours !