K.Sign for PDF a trois fées au-dessus du berceau

Stratégies Channel

Cette innovante solution de signature électronique de documents PDF Acrobat est signée Keynectis. Mais ce spécialiste de la confiance numérique a deux partenaires de poids pour le lancement : Gemalto et Adobe, excusez du peu…

Comment signer un document PDF, garantir l’identité de son signataire, confirmer son intégrité et l’horodater de façon sécurisée ? En adoptant K.Sign for PDF qui répond à un besoin majeur, en pleine vague de dématérialisation à tout va. Un besoin et un engagement de l’Etat Français, la signature électronique s’inscrivant dans la démarche du plan gouvernemental « France Numérique 2012 ».

Pascal Colin, le Directeur Général de Keynectis, a expliqué l’importance des partenaires autour de K.Sign : «  Nous avons travaillé avec nos partenaires Gemalto et Adobe pour proposer une solution simple et intuitive qui adresse les besoins de signature électronique de nos clients de toutes tailles. Trois leaders unissent leurs efforts pour accroitre la confiance dans le numérique.» 

Il explique qu’actuellement Adobe Reader est installé sur 89 % des ordinateurs de bureau connectés à Internet, quel que soit le système d’exploitation. Un parc installé qui justifie pleinement un déploiement massif de K.Sign et dont les premiers testeurs semblent pleinement satisfaits. Ainsi M.Terraube ,  Directeur Technique et S.I. de B2S – spécialiste de la relation client – témoigne : « Cette solution extrêmement simple à utiliser nous permet d’accroitre significativement la confiance. K.Sign for PDF réduit le nombre d’incidents, de discussions et de désaccords. Cela nous permet d’accroitre la rigueur, même en interne. La solution contribue à garantir à nos donneurs d’ordres le niveau de sécurité attendu.»

La solution K.Sign for PDF permet de plus aux structures de toutes tailles de se mettre en adéquation avec la directive européenne 1999/93/CE du 13 mars 1999 et avec la loi française du 13 mars 2000 portant adaptation du droit de la preuve aux technologies de l’information et relative à la signature électronique : « L’écrit sous forme électronique est admis en preuve au même titre que l’écrit sur support papier sous réserve que puisse être dûment identifiée la personne dont il émane et qu’il soit établi et conservé dans des conditions de nature à en garantir l’intégrité. »

Acrobatie numérique

Jusqu’à ce jour  signer un document électronique et visualiser cette signature s’avérait complexe. Keynectis explique qu’avec sa solution signer un document PDF s’opère de façon native et intuitive directement au sein d’Adobe Acrobat. Un rendu visuel permet d’identifier d’un seul coup d’œil la signature électronique. Et la solution n’oublie pas les vieilles versions d’Acrobat Reader dans toutes les langues, puisque dès la version 6.0 toutes peuvent lire en standard la signature électronique sans la nécessité d’installer un module logiciel. La signature est valide ? Un ruban bleu s’affiche alors en haut du document.

Pour signer un document il suffit d’insérer sa clé USB cryptographique personnalisée K.Sign for PDF dans le port USB de son ordinateur portable (qu’il soit sous Windows, Mac OS ou Linux). Une fenêtre s’ouvre exigeant un code PIN qui permet alors à l’utilisateur de signer en quelques clics. A noter qu’à partir de Windows Vista et Windows XP Service Pack 3 aucune installation de pilote de périphérique n’est nécessaire sur le poste du signataire.

K.Sign for PDF peut être dès aujourd’hui commandé sur le site e-commerce du fabricant, à partir de 249 euros (personne physique) et 599 euros (personne morale). www.keynectis.com.

Présentation de K.Sign for PDF en vidéo, ici : www.keynectis.com/images/content/fr/k-ksign-pedagogie.html