Ares dit envisager sa sortie de redressement judiciaire à la fin du premier trimestre

Stratégies Channel

Heureuse d’avoir vu sa période d’observation renouvelée par le tribunal pour six mois, la société envisage de déposer un dossier de poursuite de l’activité avant le 31 mars 2009.

Petite éclaircie dans le ciel ô combien nuageux d’Ares ou vraie promesse à long terme ? En tous cas, le Tribunal de Commerce d’Evry (91) vient, à l’occasion de son audience du 19 janvier, de juger suffisamment positive l’évolution d’Ares SA, dans le cadre de son redressement judiciaire en cours, pour renouveler sa période d’observation, ouverte le 21 juillet dernier, pour un semestre  supplémentaire. Ce, dans l’attente du dépôt de son plan de redressement.

Pour Ares, ce jugement concrétise les actions engagées ces derniers mois, notamment les cessions d’actifs et le PSE visant au recentrage sur les activités Services IT qui ont été finalisé. Ont été engagés également une réduction drastique des coûts de fonctionnement du groupe. Et les comités regroupant les créanciers des grands fournisseurs et des établissements financiers ont accepté la proposition de plan d’apurement du passif qui leur avait été soumis par Ares.

Commentaire d’Ares : « L’ensemble de ces éléments constituent un signe fort de nature à rassurer les clients, les collaborateurs et les partenaires de la société. Ares et ses administrateurs judiciaires ont préparé les différents éléments nécessaires à la rédaction d’un plan de continuation qu’ils envisagent de déposer auprès du tribunal de commerce d’Evry dans les prochaines semaines, en vue d’une homologation à la fin du trimestre. »

La société devrait communiquer début février l’état de ses comptes du 1er semestre et reprendre sa cotation dès l’homologation du plan de redressement par le tribunal.