Grundig un petit peu moins allemand

Nominations

Propriété du turc Beko depuis 2007, le fabricant allemand de produits d’électronique grand public Grundig vient de perdre un peu plus de son germanisme avec la migration de sa division de R&D de Nuremberg à Istambul.

Selon le P-DG de Grundig, Semsettin Eksert, « cette décision a été difficile à prendre, mais s’imposait, face aux contraintes liées à la concurrence et à la réduction des coûts rencontrées par la société. » Outre Rhin, on s’inquiète quant à la possibilité d’un déménagement du reste des activités de Grundig (marketing, ventes et communication) en Turquie. De ce point de vue, la direction turque se veut rassurante : ces activités impliquent un contact direct avec les clients et les réseaux de distribution. Il n’est donc pas envisageable de les délocaliser du côté du Bosphore. Dans le même temps, Grundig va se séparer d’un quart de ses effectifs et arrêter la fabrication et la commercialisation de téléviseurs à tube cathodique. La société a également annoncer qu’elle allait fabriquer pour le compte de Sony UK Ltd deux modèles de téléviseurs LCD Bravia.