Ingram passe aux RTT pour ne pas licencier

Stratégies Channel

Afin de faire face à la crise sans avoir à licencier, le grossiste généraliste Ingram Micro multiplie les initiatives originales à l’attention de ses salariés américains.

La société a ainsi mis en place une coupure de quatre jours obligatoire pour une partie des salariés de ses bureaux de Santa Ana et de Buffalo. Le temps ainsi pris sera déduit de leurs vacances ou considéré comme des congés sans solde. En cas de succès, cette coupure sera dupliquée sur la semaine du 4 juillet prochain, jour de fête nationale aux Etats-Unis. La société met également en place un système de réduction du temps de travail : les volontaires pourront réduire leur présence jusqu’à 20 heures par semaine au minimum. Ceux qui travailleront plus de 32 heures conserveront une bonne partie des avantages réservés au temps plein. Les employés volontaires pour une réduction de leur temps de travail devront s’engager sur un an au minimum, avant de pouvoir revenir au plein temps. Qui aurait pu imaginer que le système des RTT ferait son chemin jusqu’aux Etats-Unis grâce à la crise ?