Non, Computacenter ne veut pas arrêter de vendre PC et imprimantes…

Stratégies Channel

A la suite d’une mauvaise interprétation, effectuée par certains de nos confrères, d’un communiqué diffusé par la filiale britannique de Computacenter, la société se plaint de ce qu’elle appelle « un contresens des plus fâcheux et préjudiciable à Computacenter ». Pour elle, il n’est nullement question d’arrêter la distribution des PC et des imprimantes comme cela a été écrit ici et là… C’est seulement la partie grossiste de son activité en Grande-Bretagne qui est concernée.

Qu’on se le dise: Computacenter UK, France, Allemagne, et les autres divisions du groupe, vont toutes continuer à vendre des PC et des imprimantes et aucune stratégie de changement dans ce sens n’est envisagée, ni en Grande-Bretagne ni dans les autres pays. Tel est, en substance, le message transmis par Computacenter échaudée par la reprise de cette information, erronée, par quelques-uns de nos confrères.

Le problème provient sans doute d’une mauvaise interprétation d’un communiqué émanant de Computacenter UK qui a, en Europe, un statut particulier. En effet Computacenter UK, qui reste avant tout un « distributeur » de produits informatiques aux entreprises, fait également à la marge office de « grossiste » pour certains revendeurs informatiques anglais. C’est cette activité de grossiste, et elle seule, que les britanniques ont décidé d’arrêter et Computacenter insiste pour dire que cela n’influe en rien sur la distribution de PC et d’imprimantes aux clients professionnels.

 A chaque chose malheur est bon… Cette mise au point permet, au passage, à Computacenter France d’annoncer ses bonnes performances pour le deuxième semestre 2008 avec un résultat opérationnel positif, en amélioration de près de 50% par rapport à 2007, et une activité Services qui est en augmentation de 12% avec de meilleures marges réalisées dans l’activité Distribution.

Frédéric Mathiot, Directeur de la Stratégie de Computacenter France, a précisé : « En 2008, nous avons renouvelé et étendu nos principaux contrats de services pluriannuels (de 3 à 5 ans). Toutefois, nous continuons de travailler activement à l’amélioration des points qui doivent l’être. Nous entendons améliorer encore la satisfaction et la confiance de nos clients. »