Nexway rachète Boonty… un goût de paradis vidéoludique !

Nominations

Le spécialiste français et européen de la distribution dématérialisée et BtoB de logiciels et jeux vidéo vient de s’emparer de son concurrent Boonty, expert en matière de « casual games ».

Les frères Nouzareth, fondateurs de Boonty, l’une des plus grandes plateformes de « casual games », viennent d’annoncer avoir cédé Boonty à Nexway, spécialiste français de la distribution dématérialisée de logiciels et de jeux. L’opération a été réalisée pour un montant resté confidentiel.

Pour Mathieu et Roman Nouzareth, cette vente va permettre à la société de se concentrer sur Cafe.com, site de jeux sociaux gratuits qui propose plus de 30 jeux « casual » combinés à une expérience de réseau social. 100% de la transaction, réalisée entièrement en cash, ont été ou seront réinvestis dans cafe.com. Bounty, avant sa vente, Boonty avait enregistré en 2008 plus de 250 000 téléchargements payants, en progression de 30% par rapport à 2007.

Côté Nexway, ce rachat va lui permettre de doper son catalogue de logiciels et de jeux distribués auprès de clients comme la Fnac, Orange, Gamestop, Rue du Commerce, Virgin Mega ou The Phone House.  Aux 7 000 logiciels et 2 500 jeux déjà en portefeuille, s’ajouteront plus de 7 000 références de jeux “casual” supplémentaires issues du catalogue de 400 éditeurs de jeux diffusés vers quelque 200 portails internet répartis dans 25 pays !

« Grâce à ce rapprochement, nous offrons le contenu jeu en ligne le plus richeet le plus élaboré du marché en Europe », a commenté Gilles Ridell, le fondateur et président de Nexway (ex-Telechargement.fr à sa création). Sa société est  depuis deux ans classée dans le top 10 du palmarès 2008 Deloitte Technology Fast 50 et a réalisé en 2008 un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros, en hausse de plus de 100 % par rapport à 2007.

Francis Ingrand, Vice-Président Business Development, ajoute : « Cette nouvelle offre, encore plus pertinente, va permettre à nos partenaires d’enrichir leurs portails ou leurs sites d’un catalogue répondant à l’ensemble des besoins et des problématiques de la vente de jeux vidéo en ligne aujourd’hui. »  Il ajoute que l’ensemble du personnel de Boonty va être conservé, chose plutôt rare par les temps qui courent.