800 licenciements annoncés chez Seagate, le Président et le Directeur exécutif démissionnent

Nominations

Décidément, même les acteurs IT les plus solides (en apparence) n’échappent pas à la lame de fond de la crise mondiale. Seagate, fabricant mondial de disques durs va se séparer de 10% de ses effectifs aux Etats-Unis, tandis que sa direction démissionne…

Ralentissement réel de l’activité ou anticipation de la crise ? Toujours est-il que Seagate, fabricant américain et mondial de disques durs (l’un des derniers grands dans ce domaine), vient d’annoncer une sacrée coupe dans ses effectifs. D’ici quelques jours, 10% de ses effectifs de l’autre côté de l’Atlantique auront été sacrifiés sur l’autel de la crise mondiale et de la baisse anticipée de la demande. Cela représente environ 800 personnes ! Dans le même temps, on a appris que le président de Seagate, Bill Watkins, et son directeur exécutif David Wickersham avaient donné leur démission au conseil d’administration de la société… qui l’a accepté et qui a nommé aussitôt Stephen Luczo, l’actuel Président du Board à la présidence du groupe.
A noter que le concurrent direct de Seagate, Western Digital, n’est pas en reste… Si l’on peut dire. Il est même allé encore plus loin dans la purge en supprimant trois fois plus de poste, soit 2 500 licenciements ou départs anticipés à la retraite.