Rachat de Wavecom : Gemalto jette l’éponge

Stratégies Channel

Le fabricant de cartes à puces a échoué dans sa tentative d’OPA sur le fournisseur de solutions sans fil, au profit du surenchérisseur Sierra Wireless.

En ce début d’année 2009, Gemalto veut penser à autre chose qu’à l’acquisition de Wavecom qui lui échappe de toute manière. Selon Reuters, le fabricant de cartes à puces a annoncé à l’Autorité des marchés financiers qu’il renonçait à son OPA sur le fournisseur de solutions sans fil qui s’implique de plus en plus sur le segment porteur du Machine to Machine.

L’offensive initiale de Gemalto avait été lancée le 7 octobre dernier mais la direction de Wavecom s’est montrée d’emblée réticente et a cherché une solution alternative. Néanmoins, Gemalto a maintenu son offre.

Mais, en décembre, contre toute attente, un “chevalier blanc” est apparu : le groupe canadien Sierra Wireless, lui aussi spécialisé dans les technologies sans fil, fait une contre-offre plus généreuse pour les actionnaires de Wavecom.
Avec le lancement de sa propre OPA, Sierra valorise Wavecom à environ 218 millions d’euros, soit 8,5 euros par action et 21% de plus que la proposition de Gemalto.

Dans l’édition des Echos datée du 8 janvier 2009, Sierra Wireless a fait publier une annonce officielle de lancement d’OPA sur la société Wavecom. La durée de l’offre s’étend jusqu’au 12 février.