Poursuite de la réorganisation de Dell en 2009

Stratégies Channel

Désireux de retrouver au plus vite sa place de numéro 1 des constructeurs informatiques, Dell a décidé de se réorganiser en trois divisions, en s’alignant par type de clientèles et de besoins. Deux dirigeants payent de leur éviction cette nouvelle organisation.

En revenant aux manettes, en janvier 2007, le fils prodigue Michael Dell avait pour objectif principal de redonner au groupe texan sa place de numéro 1 mondial des constructeurs informatiques cédée bien involontairement à HP.  Dès 2007, une restructuration massive a provoqué le départ de pas moins de 8 000 employés, un recentrage des différentes divisions et l’abandon du dogme de la vente directe au profit d’un modèle mixte, privilégiant dans certains domaines le modèle de vente indirecte. Pourtant, tardant à voir les bénéfices de cette révolution « culturelle » interne, le groupe texan qui est resté en 2008 numéro 2 mondial derrière HP et qui a vu stagner ses parts de marché, notamment sur le marché des serveurs, veut passer la surmultipliée. Et l’avènement de la crise économique ne l’a pas ralenti, loin s’en faut, en la matière. La restructuration du constructeur se poursuit et on pourrait même dire s’accélère.

Dans un communiqué daté du 31 décembre, le groupe a ainsi indiqué qu’il réorganisait son activité, sur les segments professionnels, en trois grandes divisions : grands comptes, secteur public et SMB. La branche « large enterprise » sera désormais menée à la baguette par Steve Schuckenbrock, actuellement président, responsable de l’ensemble des services depuis décembre 2006 et CIO. Paul Bell, actuel président de Dell Americas, prendra lui en charge la division dédiée au secteur public tandis que Steve Felice, président de Dell Asie-Pacific et Japon, sera en charge du segment PME. Seule à ne pas subir de changement, la division grand public il est vrai fraichement réorganisée qui reste sous la férule de Ron Garriques.
Pour Dell, cette réorganisation doit se mettre en place pour l’année fiscale 2010 laquelle s’ouvre en février prochain. Elle souligne aussi sa volonté de recentrer les développements de l’entreprise mondiale en unités locales et non plus organisés régionalement.

« Les demandes des consommateurs sont de plus en plus définies par la manière dont ils utilisent les technologies plutôt que par leur lieu d’utilisation. C’est pourquoi nous ne nous limiterons pas aux frontières géographiques pour résoudre leurs besoins », a justifié Michael Dell dans le communiqué. « Notre division grand public a montré qu’une unité intégrée peut évoluer avec une plus grande agilité pour innover afin de répondre aux besoins évolutifs des clients, et maintenant nos division grands comptes, secteur public et PME seront positionnées au mieux de la même façon », a-t-il ajouté.

Mais cette réorganisation coûte leurs places à deux hauts dirigeants du constructeur informatique. A savoir Mike Cannon, jusqu’alors Président des opérations mondiales, et Mark Jarvis, Directeur du marketing, qui quitteront le fabricant texan d’ici la fin du mois, en restant officiellement consultants pour Dell. Ils seront respectivement remplacés par Jeff Clarke, responsable de la division produits professionnels, et Erin Nelson, actuellement vice-président marketing sur la zone EMEA (Europe-Moyen Orient-Afrique).