Vente liée : l’Aful, l’April, la CLCV et UFC-Que Choisir plus que jamais en croisade

Stratégies Channel

Dans un communiqué commun publié quelques heures avant le début des fêtes, quatre organismes majeurs ou associations de protection des consommateurs, en l’occurrence  l’Aful, l’April, la CLCV et UFC-Que Choisir, ont signé un communiqué commun demandant au gouvernement de tenir ses engagements en matière de lutte contre la vente liée.

Ces quatre associations réclament plus que jamais que les PC commercialisés en France puissent être vendus sans système d’exploitation préinstallé ou, mieux, avec plusieurs systèmes d’exploitation distincts, le choix étant opéré in fine par le consommateur. Baptisé «  principe d’optionalité », leur credo passe, côté consommateur, par l’acquisition d’un code d’activation qui validerait l’installation d’un des OS préinstallés sur toute machine neuve.

Si ces quatre associations sont toujours aussi combatives en la matière c’est que des promesses avaient été formulées il y a quelques mois, à un très haut niveau de l’état. Pourtant, le gouvernement n’a pour l’heure pas fait grand-chose en la matière.

Seul, Luc Chatel (Secrétaire d’Etat à la consommation), à l’occasion d’une réunion organisée l’été dernier par la DGCCRF, s’était déclaré attentif à la question et montré favorable à l’affichage du prix des OS préinstallés sur les PC.

Mais depuis plus rien… Selon les associations militant pour un choix clair des utilisateurs, l’étiquetage appelé de ses vœux par Luc Chatel aurait notamment du intervenir dès la période du « Back to school » (en septembre dernier), « or, indiquent-elles, nous ne pouvons que constater que l’on en est encore loin ! ».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur