Seagate, Premier fabricant de disques durs a devenir OEA de l’Union Européenne

Nominations

Mettant en avant l’exclusivité du statut qu’il vient d’atteindre, le constructeur de disques durs explique que les relations commerciales avec lui vont être encore plus simples…

A quelques jours du changement de millésime, Seagate vient d’annoncer qu’il était l’un des premiers acteurs économiques, et en tous cas le premier fabricant de disques durs – à avoir obtenu le statut d’opérateur économique agréé (OEA) de l’Union européenne.

Peu connu encore, ce statut* est une marque de fiabilité et de conformité qui sera reconnue par les autorités douanières des 27 États membres de l’UE. En tant qu’opérateur économique agréé, Seagate va bénéficier non seulement des mesures de simplification prévues par la réglementation douanière, mais aussi des mesures de facilitation à l’égard des nouveaux types de contrôle douanier en matière de sécurité. De plus, les expéditions de Seagate seront prioritaires au niveau des contrôles douaniers aux États-Unis et en Asie. Et le fabricant américain d’ajouter qu’il a obtenu la certification la plus complète, soit l’AEO intégral ou AEOF (AEO – Simplifications douanières/Sécurité et sûreté).

« Nous sommes ravis de figurer parmi les premières entreprises à avoir obtenu la certification OEA », a déclaré David Blum, responsable du commerce international pour la région EMEA chez Seagate. « Cette certification atteste la qualité de nos systèmes de chaîne logistique et de nos contrôles, ainsi que leur niveau d’intégrité. Elle devrait faciliter l’entrée de nos produits dans l’UE et leur circulation au sein de l’UE, ce qui nous permettra de mieux servir nos clients. En ce qui concerne l’avenir, nous sommes convaincus que le statut OEA deviendra un avantage concurrentiel car les entreprises certifiées seront enclines à travailler avec d’autres opérateurs certifiés. »

* Pour rappel, le régime OEA fait partie d’une série de mesures introduites par l’UE pour renforcer la sécurité des échanges internationaux de marchandises. Ces mesures visent des contrôles frontaliers plus rapides et mieux ciblés, au profit des autorités douanières, du public et de l’industrie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur