Trend Micro : on n’a pas tous les jours 20 ans !

Stratégies Channel

L’éditeur spécialisé dans la sécurité informatique célèbre ces jours-ci deux décennies de chasse aux virus et au cyber-crime. Et renouvelle son engagement pour les 20 ans à venir à rendre Internet plus sûr…

A Cupertino, il y a bien sûr Apple. Mais il y a aussi Trend Micro qui a été créé fin 1988 au cœur de cette ville californienne ensoleillée plus de 300 jours par an. Les débuts se firent dans un relatif anonymat et dans des bureaux de fortune.

La firme aime à rappeler qu’à l’époque on ne connaissait que cinq virus informatiques (leur nombre pouvait être multiplié par 15 000 moins de dix ans après…). Quant au secteur de la sécurité, il était quasiment inexistant…
 C’est encore à la fin des eighties que les fondateurs de Trend Micro (Steve Chang, Jenny Chang et Eva Chen) ont détecté leur premier virus : un programme qui se multipliait en infectant les fichiers un par un à mesure qu’il les rencontrait.

Le développement du Net et des réseaux interconnectés ont sans cesse obligé Trend Micro à remettre le pain sur la planche et l’ont poussé à évoluer afin de proposer une sécurisation totale du réseau sur un marché ultra-concurrentiel où les concurrents s’appellent Symantec, McAfee, Kaspersky, Panda, etc.

Tirant un bilan de ses 20 années d’existence, Trend Micro met le focus sur les « grandes premières » à son actif :
 
1991 : premier antivirus sur serveur, ServerProtect.
1996 : premier antivirus pour passerelle, InterScan.
1997 : premier antivirus pour e-mails, sur serveur, ScanMail.
1998 : première administration centralisée accessible par le Web, Trend Micro Control Manager.
2002 : premier SLA, réponse antivirus garantie dans les 2 heures.

Dans le rétroviseur…

Le triptyque de son succès, selon Trend Micro : s’être concentré sur l’innovation, sur une croissance durable et sur son dévouement auprès de ses clients.

Les temps ont bien changé depuis 20 ans. L’éditeur explique que nous sommes passés d’un artisanat  et d’une poignée de programmeurs, à une véritable économie souterraine, à la fois complexe et prospère, qui soutire chaque année des milliards de dollars aux entreprises et aux particuliers. Le tout est dirigé par une sorte de syndicat du cyber-crime ayant l’appât du gain pour raison d’être.
En dépit de débuts qualifiés de « modestes », Trend Micro est devenu l’un des plus grands éditeurs de logiciels de sécurité au monde. En croissance soutenue depuis plus de 10 ans, la société explique même qu’elle se développe plus rapidement que ses cinq principaux concurrents, qui représentent près de la moitie d’un marché estimé à 13,2 milliards de dollars !

Entrée en bourse en 1998, à la bourse de Tokyo, Trend Micro figure dans l’indice Nikkei des « Excellent Companies Ranking » ainsi qu’au sein du « Dow Jones Sustainability Index ».

C’est quoi aujourd’hui, Trend Micro ?

C’est un catalogue comprenant plus de 40 produits et solutions, plus de 4 000 employés dédiés à l’innovation dans le monde. C’est plus que jamais la volonté d’améliorer la gestion des menaces, afin de protéger les informations personnelles et les entreprises contre les logiciels malicieux, le spam, les fuites de données et les menaces Web.

L’éditeur explique que, tout en restant fidèle aux valeurs qui l’ont fondé, il oriente maintenant le secteur de la sécurité vers le concept de « cloud-client », avec son Trend Micro Smart Protection Network (TMSPN), une infrastructure de sécurisation de contenus conçue pour protéger efficacement contre les menaces provenant du Web.

Vis-à-vis de son réseau de distribution et de ses clients, Trend Micro dit vouloir continuer d’améliorer sans cesse le niveau de satisfaction et, dans ce contexte, n’est nullement étonné de se voir  régulièrement distingué pour cela par la presse spécialisée ou non.

Reparti pour 20 ans ?!

Eva Chen, cofondatrice de la société et actuelle CEO, qui s’est fendue d’une vidéo anniversaire et d’une lettre, dont nous reproduisons le texte dans ces colonnes, explique : « Notre stratégie pour les 20 années qui viennent est la même que pour les 20 qui précèdent : sécuriser l’échange des informations numériques. Nous voulons mieux accompagner nos clients en fonction de leurs besoins, de leur façon d utiliser l’informatique, et de l’impact qu’a sur eux l’évolution des menaces. Je tiens à leur confirmer que Trend Micro continuera de leur garantir une innovation continue et un engagement total. »

 Conscient dans sa stratégie de son statut de « citoyen du monde », l’éditeur, dans le cadre de sa politique de RSE, alloue une partie de ses ressources a son programme « Global Citizenship ». Son objectif ? Améliorer les conditions économiques des pays pauvres et mieux sensibiliser les parents et les éducateurs aux problèmes de sécurité que rencontrent les jeunes sur la toile.
 
Mme Chen conclut : « Face au numérique, nous ne pouvons oublier le monde réel. Il ne nous suffit pas de sécuriser les ordinateurs et les données numériques : nous sommes des citoyens du monde, et il est de notre responsabilité de rendre ce monde meilleur. Au cours de nos vingt années d’existence, nous avons connu de nombreux succès. Nous tenons à les partager avec les communautés ou nous vivons, travaillons et voulons faire une différence. »

Ici, plus d’infos sur la célébration du 20eme anniversaire de Trend Micro