RueDuCommerce disponible depuis les téléphones mobiles

Stratégies Channel

Son action a été chahutée en bourse depuis fin novembre, suite à l’annonce de résultats trimestriels un peu décevants. Pourtant, RueDuCommerce – le site web marchand leader en France, avec notamment LDLC et Pixmania – regarde l’avenir en face et vient de lancer  sa version mobile. Une version justement baptisée RueDuCommerce Mobile pour un service lancé en collaboration avec Business Anywhere. Nous avons pu interroger Pascal Dahan son Directeur Général Adjoint qui nous a précisé quelque peu les tenants et les aboutissants de cette opération…

Avec la solution mise en place, chaque utilisateur de téléphone mobile va pouvoir commander dans les transports en commun, pendant ses courses, ou ailleurs, sur le site RueDuCommerce dans une version graphiquement épurée bien évidemment. Il pourra aussi transférer son panier sur son ordinateur par e-mail afin de confirmer la commande plus tard.
Après une installation supposant simplement de taper l’adresse http://m.rdc.fr dans le navigateur Internet de son téléphone mobile, ou d’envoyer le message « RDC » au 72022 (50cts/envoi), la consultation sur mobile s’avère relativement confortable (toutes proportions gardées).
On peut rechercher un produit par mot-clé, à l’aide du nom du produit, par référence ou encore par code barre. On peut aussi simplement se renseigner sur le prix d’un produit qu’on vient de voir dans un magasin, ou obtenir des renseignements techniques en accédant à la fiche produit. A noter, pour les économes et ceux qui disposent d’un tout petit forfait GSM, que le service n’impose nullement de fonctionner dans le cadre d’une connexion permanente : les données sont récupérées au coup par coup.

Pascal Dahan : « A terme, nos 47 000 produits en catalogue seront accessibles sur téléphone mobile »

Channel Insider – Depuis quand envisagiez-vous de lancer ce service sur téléphonie mobile ?
Pascal Dahan – Depuis la fin du printemps 2008 et on attendait de s’appuyer sur le bon partenaire. Nous l’avons trouvé. Il s’agit de Business Anywhere.  Le service est disponible à l’adresse www.rueducommerce.fr/rueducommerce-mobile

Est-il réservé aux utilisateurs d’appareils 3G (ou connectés à Internet) ou tous les utilisateurs de GSM y ont-ils accès ?
Il n’est pas réservé à la 3G et la quasi-totalité des modèles les plus courants sont compatibles, y compris certains smartphones. Les manquants sont en cours de développement. Une version iPhone et Blackberry le sont par exemple. La  liste des comptabilités peut se trouver ici : www.rueducommerce.fr/rueducommerce-mobile/liste

Quel but principal poursuivez-vous ?
Prendre position sur la partie Web 2.0. et le commerce mobile promis à un bel avenir. Quand on observe les marchés les plus développés, principalement au Japon, on comprend bien ce qui nous attend : le boom des achats sur mobile. Nous pensons que les achats depuis un téléphone mobile, pour l’instant embryonnaire dans nos régions,  va être très rapidement quelque chose d’important, je dirais même de prépondérant. Pourtant les plus optimistes évoquent le chiffre de 4% d’acheteurs à court terme faisant ainsi leurs emplettes via mobile. Je pense que nous sommes malgré tout « partis »  juste à temps, car notre clientèle est composée de beaucoup d’early adopters et de fans du dernier cri technologique. Il fallait à coup sûr que nous nous lancions.

Concrètement, quel avantage direct en attendez-vous ?
Capter cette clientèle justement et pouvoir nous différencier. Anticiper aussi dans une large mesure un mouvement naissant  mais qui, comme je vous l’ai déjà dit, sera significatif à moyen terme.

Y’a-t-il un risque que des revendeurs ‘en magasin’ jugent ce service peu loyal dans la mesure où il permet à un chaland de comparer ‘in situ’ que les prix de vente du commerçant sont plus élevés ?
Aujourd’hui, avec un téléphone 3G on peut déjà accéder à un site comparateur. Ce n’est pas à vous que je vais l’apprendre : l’accès aux informations explose. Du coup, d’ores et déjà, un acheteur avisé sait que les prix du Net sont en général plus intéressants qu’en magasins. Donc, s’il va en magasin c’est pour une autre raison que le prix. Et si notre solution offre un accès plus rapide, il n’est pas rare que le client arrive en magasin en sachant très bien combien il coûte en ligne.

Quels sont vos projets d’extension de ces services sur téléphones mobiles ?

On peut naturellement imaginer des bouquets de services dans le prolongement de cette solution. Mais nous allons y aller ‘step by step’. Notre but immédiat : que tous les téléphones puissent accéder au service, car nous avons intérêt à ce que personne ne reste sur le bord de la route, même s’il a un appareil peu commun. Notez aussi que dans un premier temps le catalogue accessible sur téléphones mobiles est notre offre high tech. Mais dans les mois à venir nos 470 000 articles (y compris ceux de la galerie marchande) seront accessibles.

Monsieur Dahan, je vous remercie.