Despec en France

Stratégies Channel

2007 a été une année de réorganisation pour le spécialiste néerlandais en consommables et petits accessoires Despec. Racheté par le fond d’investissement de Dubai (DIFC), il avait auparavant réduit considérablement la voilure.

En effet, il avait quitté la région germanophone en se séparant par MBO de ses filiales allemande et autrichienne dès 2005, et fait de même en 2006 avec ses filiales scandinaves (au Danemark, en Islande, en Norvège et en Suède), désormais propriété, comme le nom Despec sur les pays baltes, de la structure danoise Despec Nordic. Il semble également, bien qu’aucun commentaire n’ait été apporté par les intéressés, que la société se soit séparée en 2007 de ses bureaux serbes au profit de la société locale BS Procesor, ne conservant ses positions en Europe de l’Est qu’en Turquie et en Roumanie. Mais Despec repart maintenant à l’offensive, après avoir créé en août dernier une filiale française. Gérée par Carole Halnaut, une ancienne de Dexxon, cette filiale sera présente sur IT-Partners 2009 pour présenter ses activités aux revendeurs français. On notera deux choses amusantes au sujet de cette nouvelle stratégie d’expansion : Despec France va se retrouver en concurrence directe avec un ancien manager de Despec Moyen Orient, Jean-Marie Lacroix, qui a racheté il y a quelques mois le spécialiste en consommables Pronto. En outre, Despec a également annoncé sa volonté d’entrer sur le marché allemand l’an prochain. La société se retrouverait alors en concurrence avec son ancienne filiale, sans compter les difficultés d’utilisation du nom Despec, actuellement entre les mains de cette dernière. A moins que la société n’envisage tout simplement de la racheter ? En tout état de cause, il s’agira sans nul doute d’un jeu intéressant à suivre …