Microsoft : Morro est arrivé… sans se presser

Tendances IT

La suite de sécurité payante Windows Live OneCare est en fin de vie… Mais déjà un remplaçant, gratuit celui-là, est dans les starting-blocks.

Windows Live OneCare c’est fini ! Une si courte vie (de deux ans) qui s’achève par l’annonce de son éditeur, Microsoft, de l’arrêt de sa commercialisation le 30 juin 2009. Pour autant, l’éditeur de Redmond ne jette pas l’éponge en matière de logiciel de sécurité, puisque d’ici-là devrait apparaitre un nouveau programme de détection des menaces, qui signe son nom d’un M… qui veut dire Morro !

Construit sur les bases d’OneCare, qui n’aura donc pas existé en vain, Morro sera contrairement à son aîné 100% gratuit et distribué en ligne ! A la clé un antivirus doublé d’un antispyware et Microsoft souhaite que ces deux produits soient de qualité. Il explique ainsi dans le communiqué officiel paru hier qu’il « fournira le même niveau de protection contre les malwares que les solutions Microsoft pour entreprise, mais n’inclura pas les nombreuses applications additionnelles et non sécuritaires qui peuvent être trouvées dans les suites de sécurité ».

Y’a un OS ?

Quels systèmes seront concernés par l’arrivée de Morro ? Tous. Enfin tous ceux de Microsoft encore en activité, à savoir Windows XP, Vista et bien sûr le futur Seven. Et l’éditeur d’indiquer que tous les types de machines, puissantes ou moins puissantes, seront concernées par Morro. Y compris les Netbooks, voire les MIDs et autres plateformes mobiles tournant à base d’un OS estampillé Microsoft.

Les pays émergents seraient donc également concernés, comme tient à le préciser Amy Barzdukas, chef de produit Windows Live OneCare : « Les modèles économiques de nombreuses solutions de sécurité reposent sur un abonnement annuel qui nécessite la possession d’une carte de crédit pour les mises à jour. Etant donné que de nombreux consommateurs sur des marchés comme le Brésil, l’Inde ou la Chine n’ont pas accès à ces moyens de paiement, il se révèle difficile de sécuriser et de maintenir un niveau de protection élevé contre les malwares. »

S’intéresser aux pays émergents pour Microsoft c’est le moyen de gagner rapidement des parts de marché dans un domaine où Windows Live OneCare n’a jamais réussi à s’imposer (Gartner ne lui attribuait en juin dernier qu’1,4% de parts de marché…), en dépit d’un coût de licence assez modique. Sans doute les bugs à répétition et la remise en cause de son efficacité par de nombreux sites et magazines spécialisés n’y sont-ils pas pour rien.

Et les utilisateurs actuels de Live OneCare ?

En attendant l’arrivée de Morro, les utilisateurs actuels de Windows Live OneCare ont la possibilité soit de passer à la concurrence (ce qui n’est évidemment pas le souhait de Microsoft), soit de continuer à souscrire un abonnement annuel à la solution de sécurité qui leur donne droit aux mises à jour du produit jusqu’à la fin effective de leur licence, y compris au-delà du 30 juin 2009.

L’annonce de Morro et surtout d’un Morro gratuit n’a pas, on s’en doute, fait plaisir aux spécialistes de la sécurité. Le porte-parole de McAfee n’a pas été aimable… Il a déclaré “Microsoft abandonne. Il déclare forfait et bascule vers un simple modèle gratuit qui ne répond pas aux besoins de sécurité du consommateur”.