Le Blackberry Storm en vente dès aujourd’hui sur le portail SFR

Stratégies Channel

Orange a eu l’exclusivité iPhone, et dans le domaine des Netbooks celle du Medion Akoya ? SFR, qui a eu le premier netbook en exclu avec l’Asus EeePC lance à quelques semaines des fêtes le Blackberry Storm côté smartphones… Rendant coup pour coup à l’ex-opérateur historique, la filiale mobile de Vivendi distribue donc dès aujourd’hui le premier smartphone à écran tactile du canadien RIM au prix de base de 99 euros (avec abonnement et engagement dans la durée bien sûr…)

Il n’arrivera que le 3 décembre dans le réseau de boutiques « Espaces SFR », mais on peut déjà le commander sur le portail de l’opérateur mobile du groupe Vivendi. Il, c’est le très attendu  BlackBerry Storm de RIM.

Très attendu par les amoureux de la mûre qui n’ont pas cédé au goût de la pomme, mais très attendu par RIM lui-même qui cherche à se relancer sur le marché mondial des smartphones dont il vient de perdre la deuxième place au troisième trimestre 2008 (selon Canalys) au profit de… Apple (Nokia trônant toujours en tête). De plus, sur le marché français des smartphones à écran tactile, deux autres concurrents se montrent particulièrement forts et compétitifs : le taïwanais HTC et surtout le sud-coréen Samsung. 

Conséquence : avant Vodafone en Grande-Bretagne et dans le reste de l’Europe, et surtout avant la sortie américaine prévue le 21 novembre, SFR vient de lancer le premier le nouveau smartphone de RIM avec force investissement médiatique à la clé. Le Storm est en effet le produit majeur de l’@ppart SFR, un immense espace à deux pas de La Madeleine à Paris qui accueille tous les médias français et les partenaires de l’opérateur du 17 au 28 novembre. 

Le Blackberry Storm est proposé initialement à 99 euros (en fait 149 euros, moins 50 euros de remboursement) c’est-à-dire sensiblement au même tarif que l’iPhone 8 Go via Orange (la version 16 Go étant elle proposée à 129 euros). Mais évidemment, l’offre est assujettie à la souscription d’un abonnement 3G+ Illimythics. Du reste, à l’instar des forfaits Origami spécifiques à l’iPod chez Orange, SFR lance au passage deux nouveaux forfaits Illimythics dédiés au Storm.

Ces forfaits, en série limitée du 19 novembre 2008 au 20 janvier 2009, sont spécialement recommandés par l’opérateur pour les usages Mail, GPS et Musique. Disponibles en version 2 heures ou 3 heures pour 44,90€ TTC/mois avec engagement de 24 mois (comptez 5 euros de plus avec engagement d’un an) et 61,90€ TTC, ces offres sont limitées respectivement aux 40 000 et 50 000 premières souscriptions.  Elles incluent la navigation GPS Find & Go, le surf Internet, la télévision mobile et les textos en illimité, les appels eux aussi illimités entre 21 h 30 et minuit (ou appels illimités vers trois numéros SFR ou encore deux fois plus de temps de communication). En bonus : dix titres musicaux sans DRM à télécharger gratuitement jusqu’au 20 janvier 2009. 

Le Wi-Fi joue l’Arlésienne…

Nous avions déjà eu dans ces colonnes* l’occasion d’évoquer techniquement le BlackBerry Storm, mais revenons-y quelques secondes pour rappeler sa technologie d’écran tactile baptisée SurePress qui est assez saisissante, l’écran de 3,25 pouces s’enfonçant légèrement quand on maintient son doigt appuyé sur un item pour bien marquer le clic. Indiquons aussi que le produit n’est pas « full tactile » puisque quelques touches essentielles perdurent en bas et sur les côtés de l’appareil. Par exemple pour décrocher et raccrocher les appels vocaux. Ne pas oublier en revanche la présence, comme sur l’iPhone, d’un accéléromètre qui permet de faire pivoter l’écran du mode portrait en mode paysage (et inversement) par exemple en utilisation GPS ou lorsqu’on visualise une vidéo. Ni celle d’un clavier virtuel qui répond au doigt et à l’œil… C’est le cas de le dire !

Tout compte fait, le principal grief que l’on peut adresser au BlackBerry Storm tient à l’absence du Wi-Fi, qui ne vient pas compléter ses compatibilités 3G+ (HSPA) et Bluetooth. Etonnant : car le Bold lui en est pourvu, au même titre que l’EDGE. Serait-ce une demande particulière de SFR et Vodafone (ou Verizon aux USA) qui ne veulent pas voir leurs forfaits concurrencés par des logiciels de VoIP type Skype ?

En revanche, les amateurs de multimédia seront comblés par la présence d’un bon appareil photo doté d’un capteur 3,2 Mpixels et par celle d’un lecteur média compatible avec les formats de fichiers MPEG4, H.264, WMV pour la vidéo (MP3, AAC, WMA pour la musique). Petite nouveauté intéressante pour un Blackberry : on peut désormais synchroniser ses playlists Itunes avec le Storm via le logiciel gratuit Media Sync. Et puis bien sûr, les utilisateurs du nouveau Smartphone RIM pourront continuer d’accéder au portail Vodafone Live pour télécharger ‘légalement’ de la musique. 

A noter en revanche une absence, en ce qui concerne le surf Internet : la compatibilité Adobe Flash n’est pas assurée. Seul un logiciel fourni gratuitement permet éventuellement de convertir des applis et jeux Flash dans un format « lisible » par le Storm.

Sensiblement plus autonome que l’iPhone, sans faire pour autant des miracles (6 heures en conversation, moitié moins en utilisation multimédia intensive, 15 jours en veille), le Storm peut-il équiper des utilisateurs professionnels ? « Ce n’est pas la destination principale de ce produit » répond-on chez RIM et SFR. Cependant les autres modèles de BlackBerry étant eux utilisés à 42% par des utilisateurs « hors entreprise », rien ne dit que celui-ci ne pourrait pas être adopté à contrario par de nombreux utilisateurs pros pour qui la présence d’un clavier « physique » n’est pas indispensable…

* www.channelinsider.fr/fr/actualite/2008/10/09/le_blackberry_storm_deboule_sur_le_marche_des_mobiles_a_ecran_tactile