OpenOffice.org 3.0 déjà téléchargé plus de 10 millions de fois…

Nominations

Lancée à la mi-octobre sous la douce protection de Sun, la dernière version en date suffixée 3.0 de la suite bureautique libre et gratuite OpenOffice aurait, selon différentes analyses concordantes sur le Web, franchi allègrement la barre symbolique des dix millions de téléchargements. Dans un communiqué aussitôt troussé par l’équipe présidant à ses destinées, on se se félicite bien sûr de la nouvelle…

10 millions ! L’équipe d’OpenOffice.org 3.0 vient de confirmer avoir dépasser ce chiffre impressionnant de téléchargements. Impressionnant car obtenu en quelques semaines seulement et parce que, de plus, ne sont comptabilisés que les téléchargements effectués depuis le site officiel de la suite (or une partie des utilisateurs passent par d’autres voies, notamment sous Linux et les miroirs de téléchargements, pourtant nombreux, n’impactent pas non plus les statistiques officielles.

On est donc largement au dessus des 10 millions de téléchargements.

Réaction de John McCreesh, responsable marketing du projet : « Nous avons été ravis d’atteindre un million de téléchargements en deux jours. Quatre semaines plus tard, nous avons atteint les dix millions, et nous constatons toujours un score impressionnant de 250 à 350.000 téléchargements par jour. Pour une communauté sans budget publicitaire, c’est une formidable marque de la prise de conscience de notre produit à travers le monde ».

Dans ce contexte, tous les rêves sont permis pour la communauté Open Source autour du projet. On évoque désormais un objectif de 40% de parts de marché mondiales d’ici à 2010 ! En termes de répartition entre les diverses versions de la suite c’est la version Windows qui, sans surprise, glâne le plus de téléchargements : 87,2 %, devant la version Mac OS X  loin derrière avec 7,1%. Suit la version Linux sans doute sous-évaluéeet la version Solaris qui ne connaît pas un grand succès.

En tous cas, la version 3.0 est décrite dans de nombreux forums comme « stable » ou « encore perfectible, mais Microsoft Office l’est aussi… ». En termes de qualité, le « Bug Bounty Programme » devrait du reste doper la qualité générale de cette suite bureautique, ce programme offrant « généreusement » jusqu’à 500 euros aux développeurs qui rejoignent le projet et peuvent proposer des corrections majeures de bugs. Une initiative qui dispose d’une cagnotte de 10.000 euros et qui s’achèvera le 15 décembre prochain.