Lexmark s’engage dans le GIE Enjeu Energie Positive

Stratégies Channel

Le fournisseur de solutions d’impression s’investit dans la réduction de l’empreinte carbone et l’amélioration de l’efficacité énergétique dans l’entreprise.

Le 24 octobre dernier, Bouygues Immobilier a lancé un Groupement d’Intérêt Économique pour l’optimisation énergétique des immeubles de bureau dans leur phase d’exploitation. Lexmark fait partie des sept premiers partenaires de ce nouveau consortium et a décidé d’exposer ses thèmes de recherche pour les bureaux de demain.

L’impression est un processus critique dans l’entreprise mais elle peut également représenter l’une des plus importantes causes de gaspillage. Lexmark a souhaité, via sa démarche « imprimer moins » (importante campagne de communication toujours en cours autour de ce slogan), accompagner ses clients dans leurs projets de rationalisation et d’amélioration de l’efficacité énergétique.

Pour aider les entreprises à devenir plus respectueuses de l’environnement et à réduire leurs coûts d’impression, le fabricant américain propose une large gamme de produits et solutions de haute performance conçus pour n’avoir qu’un impact minimum sur l’environnement. Et l’entreprise Lexmark s’est appliquée à elle-même ses propres principes d’impression verte en concevant ses locaux à Suresnes comme une vitrine de son savoir-faire.

Au sein du Showcase de Suresnes, Lexmark a mis en place une organisation des bureaux répondant à cinq problématiques liées à l’impression en entreprise :
    * La rationalisation de l’infrastructure d’impression,
    * La sécurité des impressions,
    * L’optimisation de la gestion documentaire,
    * La productivité et la satisfaction de l’utilisateur,
    * Et la réduction de l’impact sur l’environnement.

Au coeur des locaux marketing et commerciaux, Lexmark a construit un environnement rationalisé pour répondre à ses besoins spécifiques en impression. 

Un an après, les résultats obtenus démontrent les bénéfices environnementaux et économiques de cette démarche :
     * 43% de réduction sur la consommation de papier (440 ramettes économisées, soit 1,1 tonne de papier)
    * 20% de réduction sur les pages imprimées (508 000 à 403 700 pages/an)
    * 46% de réduction sur les déchets électriques et électroniques (de 2,02 tonnes d’équipement à 1,08 tonnes)
    * 55% d’économie d’énergie
    * 44% de réduction sur les coûts directs (fixes et variables)
    * 52% de réduction sur les déchets générés par la consommation de toner.
    * 97% d’utilisateurs satisfaits.

Commentaire de Renaud Deschamps, Directeur Général de Lexmark France : « Notre engagement à réduire notre empreinte carbone, et à aider nos clients à réduire la leur, fait partie intégrante de notre démarche industrielle et commerciale. Nous sommes ravis de nous investir dans cette initiative qui s’inscrit parfaitement dans notre stratégie continue de développement durable. »