Sur fond de chute commerciale, la séparation de Fujitsu et de Siemens serait imminente

Stratégies Channel

Ils ne vieilliront probablement pas ensemble…
La rumeur est née cet été, puis a pris de l’ampleur et n’a jamais été contredite par les acteurs concernés : Siemens voulait se désengager de la co-entreprise formée avec le japonais Fujitsu après plusieurs années d’un mariage industriel et technologique. D’après une dépêche de Bloomberg parue en fin de semaine dernière, on n’a jamais été aussi proche d’un tel désengagement, qui ne serait plus qu’une question de jours, voire d’heures…

Contexte : Fujitsu-Siemens Computer, ou FSC, la co-entreprise germano-nipponne, née en 1999, n’est pas au mieux. La firme a en effet enregistré un sérieux ralentissement de ses ventes au cours du troisième trimestre 2008, avec un bénéfice d’exploitation qui a chuté de 20% à 32,7 milliards de yens. Dans le même temps, les ventes de serveurs estampillés FSC ont chuté au Japon et dans d’autres contrées.

C’est dans ce contexte morose que Fujitsu et Siemens seraient près à conclure un accord sur le désengagement de ce dernier de la co-entreprise initiée par les deux géants informatiques. C’est Bloomberg qui a donné l’info en fin de semaine dernière sous la forme d’une dépêche, plusieurs semaines après que des rumeurs insistantes aient déclaré l’intention de Siemens de quitter la co-entreprise.

Selon Bloomberg, Fujitsu serait d’accord pour reprendre les 50% contrôlés par le conglomérat allemand dans FSC. Fujitsu débourserait aux environ de 50 milliards de Yen (400 M€). Soit sensiblement moins que les estimations effectuées par des analystes en août dernier, qui valorisaient la part de Siemens à au moins 2,3 Md$.
La suite, sans doute dans les prochaines heures…

MISE A JOUR du 4 NOVEMBRE:
C’est Officiel, par Alain Godet

C’est désormais officiel : Fujitsu a racheté l’intégralité des parts de son partenaire Siemens dans leur joint-venture Fujitsu-Siemens.
Le montant dépensé par le japonais atteint 450 millions d’euros, pour 50% des actions de la société. Ce rachat, qui doit être effectif au 1er avril prochain, est soumis à l’approbation des autorités anti-trust concernées. D’un point de vue organisationnel, le patron actuel de FSC, Bernd Bischoff, a choisi de quitter son poste et sera remplacé par Kai Fore, le directeur financier de la société. D’autres mouvements sont à prévoir dans les prochains temps…

Le communiqué officiel de Fujitsu-Siemens vient de tomber, le voici:

Fujitsu rachète les parts de Siemens dans Fujitsu Siemens Computers

Tokyo et Munich, le 4 novembre 2008
Fujitsu Limited et Siemens AG annoncent que Fujitsu va racheter les parts de Siemens (50 %) dans leur coentreprise, Fujitsu Siemens Computers (Holding) B.V., avec effet au 1er avril 2009, sous réserve de l’approbation des autorités concernées.

Fujitsu Siemens Computers a été créée le 1er octobre 1999 sous forme de joint-venture détenue à 50/50, et basée à Maarssen aux Pays-Bas. En seulement dix ans, la société s’est imposée comme leader de l’infrastructure informatique en EMEA, et s’est forgée une réputation de qualité et d’innovation dans les domaines des serveurs, des PC et du stockage des données. En répondant à la demande de ses clients, Fujitsu Siemens Computers a rapidement développé son activité de services d’infrastructures, pour proposer une gamme complète de solutions informatiques innovantes.

« L’intégration totale de Fujitsu Siemens Computers au groupe Fujitsu s’inscrit parfaitement dans notre stratégie de croissance mondiale », déclare Kuniaki Nozoe, Président de Fujitsu. « Nous héritons d’une solide base de clients en EMEA, ainsi que d’une Rentabilité capable de soutenir le développement de nos produits à l’échelle mondiale. Sans oublier les employés extrêmement compétents qui partagent nos valeurs et notre engagement à évoluer avec nos clients, en tant que partenaire de confiance. »

« Notre société continuera de se concentrer plus particulièrement sur les secteurs stratégiques de l’énergie, de l’industrie et de la santé », déclare Joe Kaeser, Directeur Financier  de Siemens. « Nous sommes heureux que notre partenaire Fujitsu rachète notre part dans Fujitsu Siemens Computers, et conduise l’entreprise vers de nouveaux succès. »

Dans le cadre de l’accord conclu entre les deux sociétés, Fujitsu rachètera la participation de Siemens pour environ 450 millions d’euros. La conclusion de la transaction est prévue pour le 1er avril 2009, sous réserve de l’approbation des autorités concernées. Fujitsu Siemens Computers continuera de fonctionner en tant que joint-venture jusqu’à cette date. 

Fujitsu et Siemens annoncent également que Bernd Bischoff, l’actuel CEO et président de Fujitsu Siemens Computers a démissionné pour motifs personnels. Kai Flore, Directeur Financier de Fujitsu Siemens Computers, a été nommé CEO et Président de l’entreprise.

Durant ces dernières années, Fujitsu et Siemens ont développé un partenariat avantageux pour les deux parties, basé sur un partage des technologies et autres activités dans le domaine des TIC. Les deux sociétés comptent poursuivre leur collaboration dans divers domaines technologiques.