Fujitsu Siemens Computers s’élève contre les pratiques parfois abusives des enchères inversées

Stratégies Channel

Dans un communiqué de presse rendu public le 30 octobre, le constructeur se fâche tout rouge contre les enchères inversées, dont le principe conduit à une perte de valeur et de crédibilité généralisée et qui a déjà poussé dans le fossé quelques constructeurs de renom… FSC annonce qu’à l’avenir elle ne participera qu’à des compétitions loyales…

Voici le texte du communiqué :

« On constate ces dernières années une généralisation des enchères électroniques inversées pour l’achat de matériel ou de solutions informatiques. Certains grands comptes ou administrations procèdent à plusieurs appels d’offres sur la base de ce modèle pour leur équipement informatique et notamment pour les PC de bureau, moniteurs, ordinateurs portables ou serveurs. L’objectif étant d’acheter le moins cher possible. On assiste de plus en plus fréquemment à l’extension des enchères inversées, pour l’achat de services ou de prestations, qui vise à déprécier la valeur du capital humain.

Fujitsu Siemens Computers remet en cause cette pratique commerciale. En effet, le prix étant souvent le critère de choix, il est alors difficile pour les fournisseurs de faire valoir la valeur ajoutée de leurs produits ou solutions.

Les avantages technologiques (3G embarquée, fonctions de sécurité avancées) ou l’intégration de critères environnementaux (comme les moniteurs à basse consommation ou les PC dotés de cartes mères vertes) ne sont pas toujours pris en compte, alors qu’ils sont au cœur même de la conception des produits et donc de leur valeur. Ceci pénalise l’adoption par le marché de nouvelles technologies innovantes et de produits écologiques.

Les enchères inversées favorisent les acteurs dits « low cost », dont le modèle économique repose sur la production de gros volume à faible coût, parfois au détriment de la qualité du service et des produits proposés. De plus, cette pratique encourage le dumping.

Depuis le début 2008, Fujitsu Siemens Computers a été consulté de cette manière pour un volume total d’affaires représentant plus de 26 millions d’euros. Malgré son succès remporté sur plusieurs de ces appels d’offres (pour près de 4M€ !), Fujitsu Siemens Computers n’y participera plus de façon systématique et seulement en ayant la garantie que ces enchères ne faussent pas les bonnes pratiques commerciales reposant sur une compétition loyale. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur