Perspectives florissantes pour le SaaS selon Gartner

Stratégies Channel

Dans son dernier communiqué, le cabinet Gartner fait un état des lieux du marché mondial du SaaS (Software-as-a-Service). Et le moins que l’on puisse en dire est : un qu’il est florissant, deux que ses perspectives à l’horizon 2012 sont radieuses puisque l’Institut d’études estime que ce marché devrait au bas mot doubler son activité d’ici là. Reste à savoir si une crise de longue durée pourrait avoir un impact négatif sur cette évolution…

Plus de 6,4 milliards de dollars cette année, c’est le chiffre d’affaires généré par le marché du SaaS dans le monde, soit une augmentation de 27% par rapport à 2007 ! Une croissance qui laisse rêveur d’autres secteurs de l’économie, d’autant que selon le cabinet Gartner le chiffre pourrait friser les 15 milliards de dollars d’ici 2012. Autrement dit, le marché aura doublé en 4 ans !

Commentaire de Sharon Mertz, Directrice de recherche chez Gartner : « La côte de popularité des solutions SaaS a augmenté de manière considérable depuis quatre ans. Les préoccupations initiales concernant la sécurité, le temps de réponse et la disponibilité des services SaaS ont disparu et leur utilisation s’est largement répandue ».

Selon le cabinet, une telle percée du SaaS s’explique par la concordance de plusieurs facteurs : une volonté bien présente des entreprises de toutes tailles de réduire leurs frais informatiques, la disponibilité d’un nombre plus conséquent de connexions Internet à haut débit et la nécessité pour les décideurs en entreprises de déployer rapidement des applications en réponse à des besoins spécifiques.

SaaS demande à être clair

Le confrère de Mme Mertz, Chris Pang (analyste principal chez Gartner) met un bémol à l’étude de son cabinet en indiquant qu’avant de déployer des solutions SaaS, les entreprises doivent nécessairement identifier les frais engendrés et savoir si cette solution est réellement la plus adaptée à leurs besoins. Recadrant le SaaS dans sa « vraie » définition – « fourniture d’un service multi-utilisateurs, depuis un point distant via le protocole Internet (IP) et selon un contrat de souscription à l’usage. »  – il explique qu’il faut donc distinguer le « vrai » SaaS de la gestion d’applications externalisées ou hébergées à distance.

En effet, selon lui, «le marché Saas/On demand étant particulièrement dynamique, de nombreux fournisseurs sont amenés à changer la marque de leurs services applicatifs hébergés» mais cela ne signifie pas nécessairement que leur offre soit réellement distribué sur le mode SaaS.

Quelles applications ?

D’après l’étude de Gartner, les deux secteurs les plus dynamiques du marché du SaaS sont celui des suites bureautiques et celui de la création de contenus numériques. Selon le cabiner, les revenus générés par le SaaS d’ici 2012 dans le domaine de la bureautique devraient croître de 99,2% en atteignant 1,9 milliards de dollars ! En ce qui concerne la création de contenus numériques, la croissance des revenus devrait elle se situer en hausse de 96,1% ! Impressionnant…

D’autant qu’actuellement ce sont les CCC (Contenu, Communication et Collaboration) et le CRM qui sont les deux principaux générateurs de revenus sur le marché (respectivement 2,1 et 1,7 milliards de dollars de recettes pour l’année 2008). Ils atteindraient 4,7 et 3,2 milliards de dollars d’ici 2012…