Xerox supprime 3 000 postes

Nominations

La crise et ses conséquences, ou une politique mûrement réfléchie qui – comme dans de nombreux cas – considère que le nombre de salariés peut être résumé à une variable d’ajustement ?
En tous cas, le géant de la bureautique et de l’impression s’apprête à tailler dans ses effectifs, qui vont baisser de 5%, soit 3 000 postes en moins…

Xerox Corp vient d’annoncer qu’il s’apprêtait à réduire de 5% ses effectifs. Dis comme ça l’info pourrait presque passer inaperçue par les temps qui courent. Mais cela représente pas moins de 3 000 postes en moins et, une provision de 400 millions de dollars a été inscrite dans les comptes du groupe.

Motif officiel de cette coupe claire : un essoufflement des ventes, particulièrement  sur le créneau des systèmes professionnels, impacté par une conjoncture économique « difficile » (c’est un euphémisme passe-partout qu’on retrouve dans de nombreux communiqués de presse ces jours-ci).

Et pourtant…

Pourtant les ratios de Xerox sont bons et la firme annonce même un chiffre d’affaires en hausse de 1,6% (à 4,37 milliards de dollars) assorti d’un résultat net de 258 millions (contre 254 millions un an plus tôt, soit là aussi + 1,6%). Nonobstant, la direction de Xerox attribue ces bons résultats aux seuls pays émergents dont les marchés restent (ou restaient jusqu’à il y a peu) en forte croissance. L’évolution positive de la marge opérationnelle serait elle corrélable avec le bénéfice tiré par l’obtention d’un crédit d’impôts.

Conclusion : la diminution des effectifs aura bien lieu et pourrait même se poursuivre au-delà de 2009, car Xerox entre dans une politique générale de réduction des coûts. Le groupe anticipe du reste gagner au bas mot 200 millions de dollars dès l’année prochaine.  La filiale française ne devrait pas échapper à cette phase de « cost killing » et donc perdre elle aussi quelques postes sur l’autel de la rentabilité financière.