Avanquest ouvre un nouveau centre de R&D à Montréal et confirme sa bonne santé

Stratégies Channel

Le groupe d’édition et de distribution de logiciels dit poursuivre une stratégie de développement offensive grâce à une bonne tenue de son activité et une situation financière sécurisée.

Avanquest Software est désormais un éditeur mondial de logiciels à destination des professionnels et des particuliers, à mille lieues de ce que fut à ses débuts BVRP (Bruno Vanryb & Roger Politis). Surfant avec succès sur Internet et la vente en ligne, en complément de la distribution « classique » des logiciels en catalogue, la firme vient d’annoncer l’ouverture d’une filiale canadienne, dédiée à la R&D, en plein cœur de Montréal. Cette nouvelle filiale va venir renforcer les équipes R&D du groupe, situées pour l’essentiel en France, mais aussi aux Etats-Unis et en Chine.

« Depuis plus de vingt ans, Bruno Vanryb et moi-même avons placé l’innovation au cœur de nos priorités, » explique Roger Politis, Cofondateur d’Avanquest Software et Directeur Général en charge de la Recherche et du Développement du Groupe. Il ajoute : « En plus d’être un pays géographiquement et culturellement proche de nos principaux centres économiques (Europe et Etats-Unis), le Canada est également économiquement avantageux : la présence d’une population bilingue hautement qualifiée, à des coûts salariaux concurrentiels, a été un facteur déterminant dans la décision de créer cette filiale

Le Canada est en effet un véritable vivier de jeunes informaticiens à la pointe des technologies d’avenir, notamment dans les domaines du Multimedia et du Web. Il bénéficie de plus d’un vrai coup de pouce de l’état à l’installation d’entreprises de nouvelles technologies, et le jeu vidéo par exemple y est roi.

A Montréal, plusieurs équipes collaboreront à la stratégie d’Avanquest avec pour missions principales :
–         La conception de composants logiciels novateurs, destinés à être intégrés par l’ensemble des filiales du groupe au sein d’applications de nouvelle génération, dans les domaines à fort potentiel de la mobilité, des utilitaires et de la sécurité ; l’objectif évoqué par Avanquest étant clairement d’apporter plus de solutions innovantes aux entreprises ;
–         La création de sites et contenus Web mettant en œuvre les technologies de toute dernière génération telles que Flex et Silverlight, pour soutenir et accroître les ventes en ligne, en synergie avec les autres canaux de distribution ;
–         Le développement d’un projet communautaire sur Internet basé sur un concept innovant, destiné tant à renforcer la communication entre les 15 millions d’utilisateurs enregistrés des logiciels, qu’à introduire une nouvelle façon d’essayer, d’acheter et de communiquer entre les développeurs de logiciels et leurs clients.

Le responsable de la nouvelle entité, Carl de Billy, a rejoint Avanquest Software au mois de septembre de dernier. Le premier objectif qui lui est donné par le groupe est d’atteindre un effectif sur site d’environ 100 ingénieurs d’ici trois ans.

Activité : OK, situation financière : OK

Face à la crise financière le groupe est serein. Il explique en effet, qu’à l’image de ce qui s’est déjà fait lors des ralentissements économiques précédents en 1993 et en 2002, il a simultanément réduit ses coûts opérationnels et renforcé ses investissements stratégiques afin de tirer avantage de la situation pour renforcer ses positions.

Dans ce contexte, Avanquest explique que l’ouverture du centre canadien de R&D va permettre non seulement de favoriser l’innovation mais également d’accélérer la sortie de nouveaux produits, avec par exemple les lancements mondiaux d’AutoSave Essentials et de SendPhotos d’ici la fin de l’année,  mais aussi de nouvelles versions des Fix-It Utilities et de WebEasy Pro en novembre dans les pays anglo-saxons avant une sortie en Europe début 2009…

Le groupe explique aussi que cette stratégie offensive s’appuie sur une situation financière maîtrisée. Il affirme que le redressement de ses résultats est désormais bien engagé et que sa structure bilancielle est solide. D’où un maintien des ses ventes et un niveau d’activité en ligne avec ses objectifs. Les Etats-Unis continuent même de « surperformer » avec des résultats nettement supérieurs aux attentes. Par ailleurs, Avanquest Software reste préservé des risques éventuels de restriction du crédit comme l’illustre l’obtention récente d’une ligne de crédit court terme de 10 M$ auprès d’une banque américaine d’origine asiatique.

Pour Bruno Vanryb, Président-Directeur Général et Cofondateur d’Avanquest Software, « l’ouverture de cette filiale au Québec s’inscrit dans la volonté du groupe de poursuivre une stratégie de développement ambitieuse en sélectionnant les investissements qui consolideront demain la croissance et la profitabilité de l’entreprise. Dans un contexte de crise financière généralisée qui nous a conduits par ailleurs à mettre en œuvre un plan de strict contrôle des dépenses, il est plus que jamais primordial de maintenir le cap. Cette nouvelle filiale est en charge d’une partie des projets qui constituent la pierre angulaire de notre stratégie 2008-2009. »