Fujitsu cherche à vendre sa branche Disques durs

Nominations

Des négociations entre le groupe japonais Fujitsu et l’américain Western Digital seraient engagées en vue d’une cession de cette activité.

Par Sophie Hautcoeur, Vnunet.fr

Le Japonais Fujitsu cherche maintenant à se désengager de sa division  Disques durs, déficitaire. Western Digital se montrerait très intéressé. Au point d’avoir entamé des négociations avec un montant de la transaction évalué par le quotidien japonais Nikkei à 945 millions de dollars.

Le rachat permettrait notamment à Western Digital de doubler sa part de marché sur les disques durs 2,5 pouces pour ordinateurs portables. Il passerait ainsi numéro un devant son concurrent Seagate (et actuel leader du marché) selon l’agence de presse Reuters.

En ce qui concerne la vente de sa division Disques durs, Fujitsu a démenti les informations de Nikkei sur les négociations en cours avec Western Digital et serait en pourparler avec d’autres acheteurs potentiels.

Ce qui est sûr c’est que le fabricant japonais souhaite se séparer de cette branche qui a perdu plus de 47 milliards de dollars sur l’exercice 2007-2008. Au plus offrant sans doute mais aussi au plus vite. Avant la fin de l’année.

Dans le domaine des PC grand public et des serveurs, on a appris au mois d’août dernier que Fujitsu-Siemens serait en plein divorce. Les mauvais résultats de la co-entreprise seraient à l’origine du désintérêt des deux groupes pour l’affaire. L’Allemand Siemens voudrait céder ses parts dans la joint venture à Fujitsu, qui pourrait revendre le tout dans la foulée. Lenovo aurait des vues dans ce sens.